03.04.2019, 16:34

Neuchâtel veut lutter contre les déchets de la pause de midi

chargement
Les clients munis de leur Tupperware pourront collecter des points et recevoir une boîte à lunch.

Consommation La Ville de Neuchâtel, GastroNeuchâtel et l’association Ecoparc lancent conjointement l’action Box ton lunch, afin d’inciter la population à utiliser des contenants réutilisables pour leurs repas de midi.

Après les pailles, les emballages à usage unique. La Ville de Neuchâtel, GastroNeuchâtel et l’association Ecoparc s’allient pour lutter contre les déchets issus de la pause de midi. Ils lancent l’action Box ton lunch, afin d’encourager la population à prendre son Tupperware pour venir acheter son repas à l’emporter.

A l’origine du projet, il y a une constatation. Trois quarts des Suisses mangent à l’extérieur de leur domicile à midi. Du coup, «les poubelles des bureaux, mais aussi celles dans les rues et sur les quais débordent à midi», remarque Christine Gaillard, conseillère communale à Neuchâtel. «Il faut donc proposer des alternatives.»

D’où ce projet pour valoriser l’acte de venir avec son propre contenant réutilisable. «L’idée a été insufflée par des étudiants de l’Université de Neuchâtel», remarque Laeticia Estève-Floch, coordinatrice du projet pour la ville. On leur doit le visuel de l’action, ainsi que le principe de carte de fidélité.

Une quinzaine de commerces participants

La Ville a ensuite développé le projet, notamment en menant des démarches auprès de restaurateurs proposant des repas à l’emporter. Ils sont une quinzaine à être ainsi référencés sur le site web boxtonlunch.ch et davantage pourraient suivre. Notamment grâce au soutien de GastroNeuchâtel, sa directrice Karen Allemann invitant ses membres à participer à l’action.

On y retrouve de petites structures, comme le sushi bar Oryza, qui a accueilli la conférence de presse de mercredi à de plus grandes structures comme le take-away de la Migros. Les clients les fréquentant munis de leur Tupperware pourront collecter des points et recevoir une boîte à lunch spécialement conçue pour l’occasion.

Soutien fédéral

Box ton lunch bénéficie d’un soutien de la Confédération. «Notre projet a été retenu dans le cadre des mesures pour une consommation responsable», relève Laeticia Estève-Floch. Les 20’000 francs reçus «nous ont permis d’en faire plus», indique la coordinatrice, faisant référence à des ateliers cuisine et zéro déchet que la Ville mettra en place dès le mois de mai. «La thématique de la boîte à lunch nous sert de porte d’entrée vers le zéro déchet.»

«Avec ce projet, on tire sur le bon fil», estime Christine Gaillard. «La population est aujourd’hui sensibilisée. Il y a quelques années, on n’aurait pas osé venir avec sa boîte dans un take-away. Et l’Union européenne veut en finir avec les plastiques à usage unique d’ici fin 2021», rappelle-t-elle. Avant de conclure: «Pour nous, l’action Box ton lunch est un bon début».

 

«Les produits réutilisables sont toujours plus respectueux de l’environnement»

Les contenants en plastique à usage unique sont très, très nombreux pour une utilisation très courte, indique Kimberley Mees, de l’association Ecoparc. «Le plastique est la troisième industrie mondiale et 40% des plastiques sont utilisés comme emballage. Parmi eux, 95% sont jetés après leur première utilisation.»

En Suisse, 80% de ces déchets sont incinérés et ainsi «valorisé sous forme de chaleur» et 14% sont recyclés. Ce recyclage coûte environ 2,6 milliards de francs à travers le pays, selon les chiffres transmis par Ecoparc. Et même en recyclant, on perd de la matière, remarque Kimberley Mees. «Avec un comportement adéquat, les produits réutilisables sont toujours plus respectueux de l’environnement. Un gobelet l’est dès sa septième réutilisation, une boîte à lunch dès sa dixième.»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EtudesDes lycéens neuchâtelois remportent un prix pour leurs pailles biodégradables et comestiblesDes lycéens neuchâtelois remportent un prix pour leurs pailles biodégradables et comestibles

EnvironnementCoton-tiges, pailles, touillettes à café: l'UE va interdire de nombreux plastiques à usage uniqueCoton-tiges, pailles, touillettes à café: l'UE va interdire de nombreux plastiques à usage unique

Déchets"Notre volonté de bannir les pailles en ville de Neuchâtel n'a pas bougé""Notre volonté de bannir les pailles en ville de Neuchâtel n'a pas bougé"

Top