30.07.2020, 15:12

Neuchâtel: une expo pour comprendre les changements climatiques

chargement
L'exposition est à découvrir au Jardin anglais jusqu'à la mi-octobre.

Société L’évolution du climat est une grande thématique pas toujours facile à comprendre. Une exposition itinérante débarque en ville de Neuchâtel pour apporter des réponses et des solutions. A découvrir jusqu’à la mi-octobre.

«Nous voulons montrer que chacun peut, à sa manière, faire mille et une choses pour lutter contre le réchauffement climatique.» Ce jeudi 30 juillet, Jean-François Rubin a présenté aux journalistes l’exposition itinérante Clim-Expo, installée au Jardin anglais, à Neuchâtel.

Le directeur de la Maison de la rivière, sise à Tolochenaz, dans le canton de Vaud, a joué les guides en expliquant le contenu de la dizaine de stations didactiques créées par la fondation et installées jusqu’à la mi-octobre à Neuchâtel. 

Sensibilisation

«Les gens se sentent démunis face aux changements climatiques. Nous proposons des choix de société pour que chacun puisse décider du monde qu’il veut pour demain», raconte Jean-François Rubin. Ludique et accessible, l’expo répond à différentes questions: comment fonctionne le processus du réchauffement climatique? Comment le mesure-t-on? En quoi le phénomène concerne-t-il la Suisse et nos collectivités locales?

Clim-Expo a été réalisée dans le cadre du programme pilote d’adaptation aux changements climatiques de l’Office fédéral de l’environnement. Son but? Trouver, en collaboration avec les autres offices fédéraux et les collectivités publiques, des moyens d’évoluer avec le climat changeant. Pour se faire, deux appels à projets ont été réalisés en 2012 et 2018.

«Deux thématiques en ressortent: l’augmentation de la chaleur ainsi que la communication et la sensibilisation», explique Guirec Gicquel, responsable du projet pilote. L’exposition fait partie de ces propositions «concrètes» permettant «une prise de conscience de la population».

Ville «remarquable»

Les employés du Service des parcs et promenades de la Ville étaient présents en nombre ce jeudi. Vincent Desprez, leur chef, a expliqué les différentes mesures prises par Neuchâtel, notamment en ce qui concerne l’entretien du patrimoine paysager: «Nous n’utilisons plus de produits chimiques depuis cinq ans.» 

Jean-François Rubin a noté le travail «remarquable» réalisé par la Ville, notamment avec l’installation de plantes sur les ronds-points: «Elles accueillent une foule d’insectes!» Un triptyque spécialement dédié à Neuchâtel est à découvrir au Jardin anglais.

Jean-François Rubin, directeur de la Maison de la rivière à Tolochenaz et la conseillère communale de Neuchâtel Violaine Blétry-de Montmollin lors de la présentation de l’exposition au Jardin anglais. (Photo Lucas Vuitel)


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

NEUCHÂTELNouveau chef à la tête du Service des parcs et promenadesNouveau chef à la tête du Service des parcs et promenades

EnvironnementRéchauffement climatique: l’Antarctique a enregistré une température record de plus de 20°CRéchauffement climatique: l’Antarctique a enregistré une température record de plus de 20°C

Page parrainéeRéchauffement climatique: des actions à portée de tousRéchauffement climatique: des actions à portée de tous

ClimatVignoble neuchâtelois: «Jusqu’à présent, le réchauffement climatique est une chance»Vignoble neuchâtelois: «Jusqu’à présent, le réchauffement climatique est une chance»

Top