08.01.2019, 18:58

Neuchâtel: Takeda boucle l'achat de Shire

chargement
A Neuchâtel, Shire fabrique le principe actif de trois produits destinés aux patients atteints de troubles de la coagulation du sang, généralement appelés hémophilie.

Pharma La société japonaise Takeda a bouclé l'acquisition de l'entreprise Shire. Avec 600 emplois, l’usine installée sur les hauteurs de Neuchâtel, fait partie des dix plus grands employeurs privés du canton.

Shire fait désormais partie intégrante de la société pharmaceutique japonaise Takeda. La firme irlandaise, qui emploie quelque 600 personnes à Pierre-à-Bot, sur les hauteurs de Neuchâtel, a été rachetée pour la coquette somme de 51 milliards d’euros (environ 57,3 milliards de francs). Une opération qualifiée d’onéreuse par l’AFP dans une dépêche reprise par nos confrères de Bilan.

En finalisant cet achat, le groupe Takeda double sa taille. Il figurera désormais «parmi les dix plus grandes sociétés pharmaceutiques du monde, disposant d'une large gamme de produits lui permettant d'occuper des positions de premier plan dans plusieurs domaines, comme la gastro-entérologie et les maladies rares», poursuit la dépêche. Annoncée cet été, l’acquisition a été validée par les actionnaires de Takeda début décembre.

A Neuchâtel, Shire fabrique le principe actif de trois produits destinés aux patients atteints de troubles de la coagulation du sang, généralement appelés hémophilie. L’usine fait partie des dix plus grands employeurs privés du canton.


À lire aussi...

PharmaA Neuchâtel, Shire garde son sang froidA Neuchâtel, Shire garde son sang froid

RésultatsPharmacie: Shire revoit ses ambitions à la haussePharmacie: Shire revoit ses ambitions à la hausse

Top