Neuchâtel: roman de gare? Non, roman de bar!

chargement

Belles-lettres Après le roman de gare, voici le roman de bar! Dans un café à Neuchâtel, une serveuse a eu l’idée de faire participer les clients à un projet littéraire.

 04.02.2019, 16:56
Gilles et Marie, avec le livre dont les clients seront les auteurs.

A l’Univers, on a rallumé la lumière. Dans ce bar du centre-ville de Neuchâtel qui a traversé une période difficile, les clients pourront non seulement encore refaire le monde, mais en créer un avec leur plume.

La décoration du café, avec ses livres dénichés en brocante, a servi de déclic. Fidèle serveuse, «Marie s’est dit que l’on pourrait écrire un bouquin ici», raconte Gilles Crelier, gérant de l’Univers. «Dans son idée, la démarche participative importe le plus.»

Projet rassembleur

C’est dans l’air du temps: les gens se fédèrent pour prendre des décisions dans leur quartier ou pour se nourrir, au travers de coopératives par exemple. Marie est aussi sensible aux projets participatifs en architecture, domaine qu’elle étudie. Sa proposition a fait mouche auprès de Gilles: «On vit dans un monde où chacun ne pense qu’à sa gueule. Mais les mentalités changent un peu…»

Pour le gérant de l’Univers, il s’agit bien sûr de promouvoir son établissement, comme lorsqu’il organise des soirées à thème. Car si le bar fait de bonnes affaires à la belle saison grâce à sa grande terrasse, il en va autrement en hiver: «Parce que l’on est tout petit, j’essaie toujours de trouver de nouvelles idées pour nous différencier.» Mais le projet en question, «ce n’est pas vraiment commercial, si quelqu’un passe deux heures à écrire avec un café…»

L’aventure continue

Cette idée de livre fait aussi du bien à Gilles et son équipe, qui auraient pu tourner la page. En raison de désaccords entre associés, l’établissement est en effet resté fermé durant près de trois mois après la Fête des vendanges. S’il était un temps question de le remettre, l’aventure commencée il y a deux ans semble repartie de plus belle.

Gilles admet que ce projet voit le jour dans une période «plus lumineuse» pour lui. Ce livre est ainsi conçu pour créer des liens et renforcer ceux qui existent. «Nous voulons l’écrire avec des gens que l’on connaît et de parfaits inconnus.» Le bistrotier espère que tout un chacun osera mettre la main à l’ouvrage, «même les pives en orthographe comme moi».

Voyages sur pages

Pour éviter le syndrome de la page blanche, Gilles a demandé à une amie comédienne de rédiger les premières pages. «Ce sera l’histoire d’un mec qui part en voyage…» D’un lieu de fiction à un autre, une multitude de récits composeront cette «Histoire de l’Univers». En 400 pages et au titre en lettres d’or, fruit d’une collaboration avec un relieur de la place.

Comme certains de ses employés, Gilles compte bien participer. «Plus jeune, j’écrivais des scénarios», dit celui qui s’essaie désormais aux paroles de chansons. L’inspiration qu’il a retrouvée, souhaitons que d’autres la trouvent! Selon le résultat, ce roman de bar pourrait bien être publié un jour.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

NEUCHÂTELDeux bars inaugurés ce soirDeux bars inaugurés ce soir

Top