17.08.2018, 15:57

Neuchâtel: les trois bufflonnes sculptées de la rue de l'Hôpital ont été renversées dans la nuit

chargement
Les sculptures ont été renversées pendant la nuit.

 17.08.2018, 15:57 Neuchâtel: les trois bufflonnes sculptées de la rue de l'Hôpital ont été renversées dans la nuit

Vandalisme Dans la nuit de jeudi à vendredi, trois des vingt sculptures de l’expo «Témoins à charge», trônant rue de l’Hôpital à Neuchâtel, ont été renversées. Pas de dégâts majeurs, mais les organisateurs ont porté plainte.

Les trois bufflonnes trônant dans la rue de l’Hôpital, à Neuchâtel, ont le cuir dur. Renversées dans la nuit de jeudi à vendredi, elles n’ont souffert que de quelques égratignures. Ce vendredi matin, vers 10h, une poignée d’hommes étaient déjà à la manœuvre pour redresser les imposants bovins sculptés, qui pèsent entre 700 et 1000 kilos la pièce.

Les statues malmenées font partie des vingt œuvres de l’artiste italien Davide Rivalta, présentées depuis début mai au centre-ville, dans le cadre de l’exposition «Témoins à charge».

Les trois bufflonnes ont été mises à terre dans la nuit. Photo: Témoin lecteur - Gustave Bianchi


«J’ai entendu un bruit assourdissant, mais je ne pensais pas que des gens avaient vandalisé les statues. Ce n’est qu’en sortant de la crêperie, que j’ai vu une des trois sculptures par terre, c’était à 1h30. Ce matin (réd: vendredi), en arrivant au travail, j’ai vu les deux autres renversées», raconte la gérante de la crêperie de la rue de l’Hôpital. En effet, les déprédations se sont déroulées en deux temps.

«Vers 6h40, nous avons été avisés par un passant que les trois statues étaient couchées», explique Georges-André Lozouet, chargé de communication à la police neuchâteloise. «Une patrouille a fait le tour du secteur: seules ces trois sculptures ont été vandalisées.»

Chaque "bufflonne" pèse entre 700 et 1000 kilos. Photo: Témoin lecteur

Eraflures et trou

L’exposition a été organisée en partenariat par la Ville de Neuchâtel et la société AP Projets d’Art, basée à Colombier. «J’ai averti l’artiste, qui n’est pas à Neuchâtel actuellement. Heureusement, les statues n’ont que des éraflures. Nous avons porté plainte», relève Philippe Jacopin, président de la société organisatrice.

La Ville de Neuchâtel a fait de même, a confirmé Thomas Facchinetti. Le conseiller communal précise toutefois que la plainte ne vise pas les dégâts constatés sur les œuvres, mais les dommages observés sur le domaine public. «Il y a un trou sur la chaussée.»

Les sculptures ont été redressées en milieu de matinée. Photo: Lucas Vuitel

Réseaux sociaux en émoi

A Antibes, en France, où les sculptures animalières ont été exposées une première fois, aucune déprédation n’a été déplorée, informe Philippe Jacopin. L'organisateur de l'exposition remettra lui-même en état les trois sculptures ce week-end. «Je suis déçu que des imbéciles se promènent dans les rues pour commettre de tels actes de vandalisme.» Il lance d’ailleurs un appel à témoins.

Le président de la société AP Projets d’Art n’est pas le seul à s’indigner. Ces dégradations ont créé l’émoi sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, un internaute a annoncé qu’il offrirait une récompense à celui qui retrouverait les coupables. Malgré nos sollicitations pour savoir si sa déclaration était sérieuse, ce dernier est resté injoignable.

Ce vendredi en fin de matinée, les sculptures animalières ont repris le dessus, pour le plaisir des passants. Photo: Bayron Schwyn

Informations exposition

Les sculptures de l'exposition "Témoins à charge" resteront au centre-ville de Neuchâtel jusqu’au 2 septembre. Pour en savoir plus sur le parcours de l’expo: www.ap-artproject.com


À lire aussi...

ArtDes visites guidées pour découvrir les "Témoins à charge" de NeuchâtelDes visites guidées pour découvrir les "Témoins à charge" de Neuchâtel

ExpositionCe que vous devez savoir sur les gros animaux installés à NeuchâtelCe que vous devez savoir sur les gros animaux installés à Neuchâtel

Top