16.09.2020, 12:41

Neuchâtel: le Service des bâtiments retiré à Christine Gaillard

chargement
Christine Gaillard, lors de la présentation des comptes 2019 de la ville de Neuchâtel.

Politique Christine Gaillard n’est plus à la tête du Service communal des bâtiments de la ville de Neuchâtel. Ses collègues du Conseil communal lui ont retiré cette charge après la remise d’un rapport décrit comme «accablant» par nos confrères de RTN.

Christine Gaillard n’est plus chargée du service des bâtiments de la ville de Neuchâtel. Le Conseil communal lui a retiré ce service après une réunion qui s’est tenue ce mardi soir entre l’exécutif et la commission financière du Conseil général. Une délégation de cette commission venait alors de rendre un rapport sur la gestion du service par l’élue verte, rapport décrit comme «accablant» par nos confrères de RTN.

Ce rapport, portant sur sa gestion du dicastère de l’urbanisme et la réorganisation du Service des bâtiments, pointe une situation «catastrophique». Mauvaise communication, manque de décision, procrastination: la situation aurait déjà engendré des coûts importants.

«Dysfonctionnements persistants»

La ville a communiqué, ce mercredi midi, le transfert du service du dicastère de l’Urbanisme à celui des Ressources humaines, géré par Fabio Bongiovanni. «Le Conseil communal a fait l’analyse qu’en dépit de plusieurs réformes entreprises depuis début 2018, et malgré l’accompagnement d’un prestataire spécialisé, le Service des bâtiments fait l’objet de dysfonctionnements persistants. Il fait le constat que les problèmes ne peuvent pas être surmontés de manière satisfaisante à court terme.» 

Le transfert est «temporaire», puisque la mise en place de la nouvelle commune fusionnée devrait accoucher d’une nouvelle organisation de l’administration. «L’objectif est de favoriser une transition en douceur et de permettre la poursuite des travaux en cours au sein du service, sans exposer le personnel communal à une polémique nuisible au fonctionnement de l’administration», écrit le Conseil communal. «Il s’agit aussi de permettre à la directrice de l’Urbanisme, de la mobilité et de l’environnement de se consacrer pleinement aux projets et réalisations stratégiques qui lui incombent.»

Problèmes anciens

La situation au sein du dicastère de Christine Gaillard est compliquée depuis longtemps, avant même l’arrivée de l’élue verte. Un chef du service avait été suspendu en 2018 après des accusations de mobbing, et l’ambiance dans le service était déjà «délétère». Depuis, la réorganisation des services s’est enlisée, notamment en raison de la procédure ayant mené au licenciement du haut fonctionnaire. Une procédure qui a coûté environ 300 000 francs à la ville.

A lire aussi: Un chef de service de la Ville de Neuchâtel accusé de mobbing et suspendu.

A lire aussi: Neuchâtel: six mois d’indemnités de salaire pour l’ex-chef de service

Le rapport de la commission financière sera soumis au Conseil général le 30 septembre prochain. Rappelons que la Verte est candidate à sa réélection lors des prochaines Communales.

Article réactualisé à 14 h 54

Une attaque «électoraliste» pour les Verts

Les Verts réagissent à l’annonce du Conseil communal et soutiennent leur élue. Pour eux, il s’agit «d’attaques électoralistes» et celles-ci «n’ébranlent pas leur confiance» en Christine Gaillard. Laquelle «assume le fait que des difficultés persistent et que le transfert décidé par le Conseil communal à la direction des RH peut ramener une certaine sérénité dans le fonctionnement du service».

Les Verts s’étonnent de la fuite du rapport dans la presse, avant même son examen par la commission financière. Ils rappellent que le Service des bâtiments a déjà posé des difficultés aux prédécesseurs de Christine Gaillard et que leur élue «a eu le courage de prendre des décisions fortes». Selon le parti écologiste, «son travail de 9 ans au Conseil communal est salué», en citant comme exemple la politique d’incitation à l’usage des transports publics ou le projet de réaménagement des Jeunes-Rives.

Les Verts dénoncent également «le ton peu institutionnel du rapport émanant d’une autorité communale». Pour eux, «des assertions comme ‘une insoutenable légèreté sur le plan financier‘ ou encore des accusations gratuites telles que ‘la Direction de l’urbanisme n’a pas saisi l’importance d’un tel suivi‘ paraissent déplacées et relèvent plus du commentaire que de faits documentés».

Et de conclure: «les Verts constatent que la campagne électorale fait rage et qu’ils sont une cible toute désignée.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JusticeCourte peine de prison et mesure institutionnelle pour l’homme qui terrorisait son épouseCourte peine de prison et mesure institutionnelle pour l’homme qui terrorisait son épouse

Réseau d’eauLignières: les fontaines seront-elles toutes équipées d’un circuit fermé?Lignières: les fontaines seront-elles toutes équipées d’un circuit fermé?

ConstructionMarin: la résidence Clos-de-la-Chapelle a été inauguréeMarin: la résidence Clos-de-la-Chapelle a été inaugurée

Zone piétonnePoint de vue de Gilles Crelier: «Le lièvre, la tortue et le lynx»Point de vue de Gilles Crelier: «Le lièvre, la tortue et le lynx»

Covid-19Festi’neuch et le Chant du Gros toujours incertains pour 2021Festi’neuch et le Chant du Gros toujours incertains pour 2021

Festivals incertains pour 2021

L’autorisation, par le Conseil fédéral, de la tenue d’événements de plus de 1000 personnes ne permet toujours pas...

  18.09.2020 05:30
Premium

Top