02.12.2018, 19:50

Neuchâtel: le gala annuel de Gym Serrières revisite l’univers du cirque

chargement
Force et élégance.

Spectacle Le gala annuel de Gym Serrières, ce dimanche 2 décembre à Neuchâtel, a emporté son public dans un tourbillon de couleurs et de musiques inspirées de l’univers du cirque.

La halle de la Riveraine, à Neuchâtel, a offert dimanche une alternative bienvenue à une promenade sous la pluie. Durant près de trois heures, les membres du club de gymnastique de Serrières, Gym Serrières pour les intimes, ont offert à leur public une époustouflante démonstration de leurs talents.

«Notre gala annuel, c’est le seul moment où la société présente au public l’ensemble de ses activités.» Membre du club de gymnastique de Serrières depuis 40 ans, champion suisse en 1979, Jean-Pierre Jaquet se décarcasse toujours pour sa société.

«Notre gala annuel, c’est le seul moment où la société présente au public l’ensemble de ses activités.»
Jean-Pierre Jaquet, ancien champion suisse

Ambiance circassienne garantie

Ce rendez-vous de fin d’année est pensé comme une vitrine des groupes qui, tout au long de l’année, s’activent dans leurs espaces spécifiques, sans se croiser, ni forcément se connaître. Le gala est construit comme un spectacle.

Pour cette 13e édition, le thème choisi était le cirque. Les groupes ont préparé séparément leurs numéros depuis la fin de l’été, avec une seule fusion, la répétition générale du dimanche matin.

Ballet aérien. Photo Christian Galley

Au total, plus de 200 gymnastes, des super-débutants de deux ans aux jeunes adultes qui brillent au niveau régional ou helvétique, ont présenté un spectacle rythmé, sonorisé avec soin, dans un décor évoquant le cirque.

Deux clowns acrobates volontairement maladroits apportaient leur concours au Monsieur Loyal de service dans les intermèdes. Saltos, barres parallèles, poutre, anneaux, travail au sol, mouvements groupés… les gymnastes ont déployé toute la panoplie de leurs talents.

Pour parfaire l’ambiance circassienne, certains passaient dans les rangs des spectateurs pour vendre des billets de tombola et des paquets de pop-corn.

Des petits bouts d’chou jouant les fauves dressés dans l’arène aux jeunes gens bâtis en «V», en passant par les vahinés dansant sur un air du Pacifique ou les enfants revisitant le Charlot des «Temps modernes», tous ont montré une joie de vivre communicative.

Bon pour le club!

Cette même énergie anime le comité, les moniteurs et les entraîneurs, confie le président, Jean-Paul Jeckelmann. Ce gala, motivant à préparer, met aussi du beurre dans les épinards. «Cette journée permet de dégager quelques milliers de francs de bénéfices», se réjouit-il.

Ce n’est pas un luxe pour faire tourner une société qui compte près de 300 membres et offre une très large palette d’entraînements. Entre le sport élite, la compétition, le sport loisir, le secteur parents-enfants (onze groupes au total), il y a de quoi satisfaire tous les appétits.

Ceux qui pratiquent la gymnastique artistique consacrent entre 12 et 24 heures par semaine à leur passion. Le club rémunère trois entraîneurs professionnels, dont un à plein temps, pour prendre soin de cette élite.

Le club vient également d’ouvrir un groupe polysports pour adultes masculins, qui rencontre un joli succès, rapporte le président.

Le gala de Gym Serrières a revisité l’univers du cirque

1/10  

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top