Neuchâtel: la programmatrice de la Case à chocs commente ses choix pour la mi-saison

chargement

Musique La programmation de la mi-saison de la salle de concert neuchâteloise a été diffusée ce mardi. Xavière Sennac explique ses choix.

 22.01.2019, 18:26
Le Chaux-de-Fonnier Arthur Henry est au programme de la Case à Chocs.

Dans son nouveau programme de la mi-saison de janvier à mai, la Case à chocs rappelle sa «mission de soutien à la scène musicale locale» et sa volonté de faire «rayonner les talents neuchâtelois en dehors des frontières du canton».

Xavière Sennac, programmatrice de la salle de concert neuchâteloise, explique l’une des raisons de cette place laissée aux artistes suisses et locaux: «Les gros artistes tournent généralement en été. Il est important que des gens du cru puissent tenir les scènes pour que le public ait toujours accès à une offre riche.»

A lire aussi : «Le programme de la Case à chocs s’annonce «polymorphe»»

Le Local fest accueillera, le 26 avril, les musiciens émergents sur les scènes de la Grande salle et du Queen Kong Club. Pour participer, il faut habiter dans le canton, ne jamais s’être produit à la Case et/ou expérimenter sa première scène.

Les groupes peuvent s’inscrire jusqu’au 21 février par mail: localfest@case-a-chocs.ch. Les autres occasions de se produire au Queen Kong Club en tant qu’amateur ou professionnel seront mensuelles, grâce aux jam et open mic.

«De tout, pour tous les âges»

Concernant le reste de la programmation, les vendredis sont toujours consacrés aux concerts et les samedis aux soirées clubbing. La Case à Chocs travaille en collaboration avec d’autres structures, comme des musées de la ville et Festi’neuch dans le cadre du Printemps culturel: «Ça nous donne un angle particulier et intéressant à travailler. Cette fois, nous allons illustrer les problèmes climatiques et le grand Nord», explique Xavière Sennac.

Au niveau des styles, «l’idée est de répondre à tous les publics. Nous essayons d’intégrer un peu de marginalité à notre programmation très hip-hop et électro.» Même s’il n’est pas possible de satisfaire tout le monde: «Tout dépend des saisons. Par exemple, il n’y aura pas de reggae jusqu’en mai, mais nous proposerons des musiques du monde. Sur l’année, nous essayons d’avoir de tout, pour tous les âges.»

En savoir plus : Le programme complet est à découvrir sur le site de la Case à chocs


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CultureNeuchâtel: la Case à chocs doit-elle soutenir davantage les musiciens débutants?Neuchâtel: la Case à chocs doit-elle soutenir davantage les musiciens débutants?

Top