18.02.2020, 05:30

Neuchâtel: la Case à chocs a frôlé la catastrophe

Premium
chargement
Les fixations de la balustrade séparant l’entrée de la Case à chocs de celle du parking ont explosé sous la pression de la foule.

Neuchâtel Des dizaines de jeunes d’à peine 16 ans ont été pris dans un mouvement de foule, samedi 15 février à la Case à chocs, à Neuchâtel. Compressés, certains suffoquaient, d’autres, en état de choc, criaient ou pleuraient. La sécurité est pointée du doigt.

Samedi soir, la mort à failli s’inviter devant la Case à chocs, à Neuchâtel. «Mainstream», une soirée ouverte aux jeunes dès 16 ans, avait attiré des centaines de fêtards. Des filles et garçons pressés d’entrer dans la grande salle de l’établissement branché puisque le prix d’entrée était limité à dix francs, puis passait à quinze francs à partir de minuit.

Tellement pressés qu’entassés, certains ont failli mourir par asphyxie lors d’un mouvement de foule venu de l’arrière. Les balustrades n’ont pas résisté...

À lire aussi...

Fait diversNeuchâtel: mouvement de foule devant la Case à chocs, plusieurs blessés légersNeuchâtel: mouvement de foule devant la Case à chocs, plusieurs blessés légers

Top