13.12.2018, 16:37

Neuchâtel: l’humoriste Ahmed Sylla au temple du Bas

chargement
Ahmed Sylla est un imitateur hors pair.

Spectacle Imitateur hors pair, l’humoriste français Ahmed Sylla se produira dimanche au temple du Bas, à Neuchâtel.

«Le public suisse est un public très exigeant, qui n’est pas tout de suite acquis à ta cause. Mais à partir du moment où il est avec toi, il y a un vrai truc qui se crée.» Ça, c’est Ahmed Sylla qui le dit. Invité par Terrible Style, le comique français sera ce dimanche 16 décembre au temple du Bas, à Neuchâtel, pour présenter son dernier spectacle, intitulé «Différent».

Depuis sa première venue à Neuchâtel en 2016, l’humoriste, âgé de 28 ans, est devenu une figure incontournable de la scène du rire hexagonale. Enfant déjà, il aime se déguiser et se travestir. Ce qui ne plaît pas particulièrement à son paternel: «Tout petit, je m’amusais à chausser les talons de ma mère et je retournais dans ma chambre avec une claque de mon père», racontera-t-il plus tard.

Repéré sur les réseaux sociaux

Né en France de parents sénégalais, Ahmed Sylla grandit dans une banlieue défavorisée de Nantes. Il fréquente néanmoins plusieurs écoles privées, dans lesquelles il découvre le théâtre. «Lors des représentations de fin d’année, c’était la première fois que je ne prenais pas d’heures de colle parce que je faisais rire les gens.»

Sa carrière professionnelle commence en 2010, lorsqu’un producteur repère les vidéos qu’il poste sur les réseaux sociaux. L’année suivante, il est sélectionné pour participer à l’émission télé de Laurent Ruquier «On n’demande qu’à en rire». Il y interprète différents personnages, dont un employé de McDo, Nicolas Sarkozy ou Nabilla.

Bête de scène

Ahmed Sylla flirte aussi avec le petit, puis le grand écran. Il apparaît dans la série «Alice Nevers», puis dans le film «Goal of the Dead». Mais c’est «L’Ascension», un long-métrage dans lequel il joue le rôle principal, qui le fait véritablement remarquer au cinéma.

Malgré tout, c’est sur les planches qu’il préfère évoluer. Véritable bête de scène, il est particulièrement réputé pour ses talents d’imitateur. «J’aime ne pas caricaturer mais parodier, ne pas se moquer mais incarner la personne.» Il aime aussi improviser en fonction du public. Et surtout faire rire, comme il l’expliquait à «ArcInfo» en 2016: «Les gens ont besoin de s’évader, et le rire est le meilleur médicament».

Infos pratiques

Dimanche 16 décembre au temple du Bas, à Neuchâtel. Billets sur www.ticketcorner.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CommunesSaint-Blaise comme vous ne l’avez jamais vueSaint-Blaise comme vous ne l’avez jamais vue

CommunesHauterive comme vous ne l’avez jamais vueHauterive comme vous ne l’avez jamais vue

CommunesLa Tène comme vous ne l’avez jamais vueLa Tène comme vous ne l’avez jamais vue

CommunesNeuchâtel comme vous ne l’avez jamais vueNeuchâtel comme vous ne l’avez jamais vue

EntretienNeuchâtel, une ville dont «il faut être fier»Neuchâtel, une ville dont «il faut être fier»

Top