Neuchâtel: Johnson & Johnson lance un groupe de travail exploratoire

chargement

Licenciements Johnson & Johnson (J&J), poursuivra le transfert des activités de fabrication et d’entreposage sur différents sites. Un groupe de travail exploratoire sera néanmoins mis sur pied, a annoncé le groupe ce vendredi.

 26.02.2021, 17:59
Les plans actuels prévoient d’arrêter la fabrication entre mars 2022 et le premier trimestre 2023 et de quitter les différents sites entre la mi-2022 et la mi-2023.

Le groupe américain Johnson & Johnson (J&J), qui va supprimer 320 emplois sur 370 dans le canton de Neuchâtel, a informé vendredi ses employés qu’il va poursuivre le transfert des activités de fabrication et d’entreposage sur différents sites. Un groupe de travail exploratoire sera néanmoins mis sur pied.

«Conformément à notre engagement d’examiner toutes les options, les trois entreprises (Ethicon Sàrl, Ethicon Women’s Health & Urology Sàrl et Medos Sàrl) ont mis sur pied un groupe de travail en coopération avec les autorités du canton pour explorer conjointement les possibilités futures», a indiqué le groupe.

A lire aussi: L’Etat étudie la restitution des soutiens accordés à Johnson & Johnson

Depuis l’annonce à fin janvier de la réorganisation, le groupe explique avoir «tenu régulièrement des discussions avec tous les employés et, le cas échéant, avec les représentants des salariés afin de recueillir des questions et des propositions». Il a ajouté qu’il va respecter «strictement les obligations légales du droit suisse du travail».

Après trois semaines de consultation, le processus s’est achevé le 18 février. Le groupe a précisé qu’il va mettre en place un plan compétitif de soutien et d’avantages pour les employés concernés comprenant, entre autres, le redéploiement interne, l’aide au reclassement externe, une allocation pour enfant à charge, les indemnités de licenciement, la retraite anticipée et un fonds de formation.

Les plans actuels prévoient d’arrêter la fabrication entre mars 2022 et le premier trimestre 2023 et de quitter les différents sites entre la mi-2022 et la mi-2023.

A lire aussi: Le cas Johnson & Johnson devant le Grand Conseil neuchâtelois ce mercredi

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EMPLOIL’Etat étudie la restitution des soutiens accordés à Johnson & JohnsonL’Etat étudie la restitution des soutiens accordés à Johnson & Johnson

EMPLOILe cas Johnson & Johnson devant le Grand Conseil neuchâtelois ce mercrediLe cas Johnson & Johnson devant le Grand Conseil neuchâtelois ce mercredi

MedtechJohnson&Johnson refuse l’implication d’Unia et de l’EtatJohnson&Johnson refuse l’implication d’Unia et de l’Etat

DélocalisationJohnson & Johnson: la consultation est prolongée jusqu’au 18 févrierJohnson & Johnson: la consultation est prolongée jusqu’au 18 février

EconomieLicenciements chez Johnson & Johnson: le syndicat Unia, scandalisé, en appelle au cantonLicenciements chez Johnson & Johnson: le syndicat Unia, scandalisé, en appelle au canton

Top