12.06.2018, 16:07

Neuchâtel: elles ont été filmées en train de voler une girafe

chargement
Raphaël Vallat, patron de siteweb.ch pose à côté du panneau "Wanted" qu'il a confectionné après le vol de la girafe mascotte de l'entreprise.

 12.06.2018, 16:07 Neuchâtel: elles ont été filmées en train de voler une girafe

Larcin Une grande girafe en résine a été dérobée à Neuchâtel samedi dernier à 0h20. Le vol aurait été commis par deux jeunes femmes. Filmées en pleine action, elles ont été vues dimanche ou lundi après-midi en ville avec la girafe.

Joli coup marketing, ou vrai vol ? Dans la nuit de vendredi à samedi, deux jeunes femmes ont en tous cas apparemment dérobé la grande girafe en résine boulonnée devant l’entrée de l’entreprise siteweb.ch (SW), à Neuchâtel. Postée sur youtube, la vidéo de la caméra de surveillance en atteste.

Une heure à peine après la publication de la première version de cet article sur notre page Facebook, une Neuchâteloise postait ce témoignage:

J'ai vu les deux filles en question dimanche ou lundi au rond point de Gibraltar en se baladant tout sourire avec la girafe... il me semble qu'elles parlaient anglais mais je suis pas sûre du tout."

Par téléphone elle est plus précise: "C'était dimanche vers 14h. Elles ont traversé la route en diagonale d'est en ouest à la hauteur du restaurant Le Sultan, alors que je descendais la rue Gibraltar. Il me semble qu'elles sont rentrées dans un des immeubles de la rue, mais je n'en suis pas sûre."

Un autre témoignage confirme que les deux auteures présumées étaient rue de Gibraltar, non pas dimanche, mais bien "lundi vers 15h".  

La mascotte de cette PME spécialisée dans la conception de sites internet avait été posée au mois d’avril, explique le patron, Raphaël Vallat.

Il jure ses grands dieux que ce vol n'est pas un cou(p) monté pour faire parler de sa boîte. Il a d’ailleurs porté plainte dimanche à midi et demi auprès de la Police cantonale. "La police nous a un peu refroidis en nous disant qu’on avait très peu de chance de retrouver les auteurs."

500 francs de récompense

"Nous avons basé toute notre communication sur la girafe, c’est pourquoi nous voulons la retrouver", dit le patron de SW, dont le slogan est: "Un seul interlocuteur de taille pour tous vos projets". A la clé, SW promet une récompense de 500 francs à qui trouvera les auteurs du larcin.

Raphaël Vallat a passé son dimanche après-midi à confectionner le panneau "Wanted" à l’effigie de la girafe, en s’inspirant de modèles trouvés sur internet. "Je l’ai fait sourire, pour qu’elle ne tire pas la gueule".

Un selfie policier

Car la girafe mascotte était bien appréciées de gens du quartier. "Les gosses se prenaient en photo avec elle. Une fois, des agents de police ont fait un selfie", raconte-t-il.

Raphaël Vallat avait acquis sa mascotte d’une hauteur de près de 2 m fin février sur le site de vente en ligne Anibis. Elle avait été placée à la mi-mars devant l’entrée de l’entreprise, rue Saint-Hélène 3.

"C’était bien pratique, car l’entrée n’est pas très visible. Il suffisait de dire aux clients que nos bureaux sont situés en face de la Migros des Portes-Rouges, juste derrière la girafe."

En 2010, Raphaël Vallat, alors enseignant au CPLN, où il conserve une charge d'enseignement, avait défrayé la chronique en postant deux vidéos inspirés du film "Bienvenue chez les Ch'tis". L'oeuvre caricaturait le "calvaire" promis à 250 étudiants du CPLN qu'une décision du Conseil d'Etat prévoyait de déplacer au Locle à la rentrée 2011-2012.


À lire aussi...

larcinNeuchâtel: la girafe dérobée a été retrouvéeNeuchâtel: la girafe dérobée a été retrouvée

Top