Milvignes, Cortaillod, Boudry et Rochefort parleront fusion

chargement

Politique Les autorités de Milvignes ont convié les exécutifs de Boudry, Cortaillod et Rochefort à une table ronde. Le sujet? Une éventuelle fusion.

 01.04.2019, 15:35
Le Conseil communal de Milvignes (ici devant la poste de Bôle) a invité ses homologues de Boudry, Cortaillod et Rochefort à venir parler de fusion.

Une seule commune entre celles de la Grande Béroche et du futur Grand Neuchâtel? Les exécutifs de Boudry, Cortaillod, Rochefort et Milvignes participeront tout prochainement à une table ronde, afin de lancer un éventuel projet de fusion. Voilà ce qui ressort d’un rapport d’information du Conseil communal de Milvignes, qu’il défendra ce jeudi 4 avril durant la séance du Conseil général (20h, salle du Conseil général à Colombier).

Ces démarches se déroulent à l’initiative de la commune déjà fusionnée. En novembre 2018, ses autorités avaient adopté un rapport proposant d’entamer des discussions avec les communes voisines en vue d’une éventuelle fusion «à horizon 2024», voire une fusion plus large encore à l’échelle du Littoral neuchâtelois, dans un horizon plus lointain.

A lire aussi : Et si le Littoral devenait une seule commune de 100’000 habitants?

«Bons» premiers contacts

L’exécutif de Milvignes a depuis lors partagé ses réflexions avec ses homologues de Cortaillod, Boudry et Rochefort, à qui il a écrit. «La réception de ces documents par les conseils communaux est jugée bonne par notre exécutif», écrit le Conseil communal. Les quatre communes doivent se réunir «dans les prochains jours» et l’initiateur espère «que cette rencontre débouche sur un accord sur le processus à suivre». Des commissions pourraient alors être prochainement nommées, afin d’étudier la faisabilité du projet.

Milvignes précise encore qu’elle tiendra informée la commune de La Grande Béroche de la suite des travaux. Un temps imaginé, un rapprochement avec Corcelles-Cormondrèche, Peseux ou Neuchâtel est pour l’heure mis de côté, celles-ci étant toujours engagées dans un processus de fusion, après le vote positif de Peseux le 25 novembre dernier.

Ce jeudi soir, les élus de Milvignes devront par ailleurs se prononcer sur deux demandes de crédit. L’une pour l’acquisition, pour 80’000 francs, d’un véhicule utilitaire et d’un chariot élévateur, le second de 88’500 francs pour l’établissement d’un plan directeur des circulations et du stationnement.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Politique communaleGrand Neuchâtel: les pilotes de la fusion ont été désignésGrand Neuchâtel: les pilotes de la fusion ont été désignés

JusticeFusion de Peseux: Neuchâtel veut un droit de regard sur le recoursFusion de Peseux: Neuchâtel veut un droit de regard sur le recours

PolitiqueMalgré le recours, la fusion progresse à PeseuxMalgré le recours, la fusion progresse à Peseux

Top