25.11.2018, 16:31

Peseux dit oui: les réactions des trois autres «mariés» et du canton

chargement
Violaine Blétry-de-Montmollin, conseillère communale à Neuchâtel, et Eric Augsburger, conseiller général à Peseux et membre du comité pro-fusion se congratulent.

Fusion Le oui des citoyens de Peseux réjouit vivement les conseils communaux de Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche et Valangin, dont les populations avaient déjà accepté la fusion en 2016. Le Conseil d’Etat fait aussi part de sa satisfaction.

Violaine Blétry-de Montmollin, conseillère communale à Neuchâtel:

«Ce résultat nous ravit d’autant plus que le taux de participation est élevé et que le oui est net. La population de Peseux a donc bien compris que les trois communes qui avaient déjà accepté la fusion ont envie de partager leur destin avec elle, d’avoir des ambitions communes et encore, au-delà, de réformer le canton. Ce résultat va également permettre de débloquer un certain nombre de dossiers qui étaient en suspens dans l’attente de cette votation. Bref, ce n’est que du positif pour les quatre communes et le canton.»

Thomas Perret, conseiller communal à Corcelles-Cormondrèche:

«Ce résultat, c’est aussi un soulagement, car il va permettre de relancer une machine qui était un peu grippée puisque certains de nos dossiers pouvaient difficilement avancer sans savoir si nous restions seuls ou si nous allions fonctionner dans un périmètre bien plus vaste. Il est galvanisant de savoir que, durant les deux prochaines années, nous allons travailler dans une perspective beaucoup plus large, celle de quatre communes qui ont décidé d’unir leurs destins et qui, à partir de 2021, formeront une seule et même entité.»

Aurélie Widmer, conseillère communale à Valangin:

«C’est historique! En en plus, avec près de 55% de oui, c’est un signal fort pour que nous allions de l’avant. Au sein du Conseil communal de Valangin, nous sommes tous favorables à cette fusion, que les citoyens de notre village ont acceptée par 63% des voix il y a deux ans. Notre relation avec le Val-de-Ruz? C’est celle du cœur. Ce que je veux dire par là, c’est que notre fusion avec Neuchâtel, Peseux et Corcelles NE va pas déplacer Valangin géographiquement. Il en va de même de la vie et de l’identité de notre village, qui ne vont pas changer. Ce qui va changer, c’est la gestion administrative, et avec, les documents officiels.»

Alain Ribaux, conseiller d’Etat (le gouvernement cantonal avait appelé à voter oui à la fusion):

«Cette décision s’inscrit dans une spirale positive pour le canton, qui poursuit ainsi sa réorganisation. A titre d’exemples, on peut mentionner la diminution du nombre de communes, la fusion des entreprises de transports, les investissements massifs à venir pour la route et le rail ou encore la grande réforme fiscale – avec diminution d’impôts – que le Conseil d’Etat a dévoilée vendredi. La fusion entre Valangin, Corcelles-Cormondrèche, Peseux et Neuchâtel fait partie de la même dynamique, du même renouveau pour notre canton.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

JeunesseDans les villages, le CAP du Landeron poursuit son renouveauDans les villages, le CAP du Landeron poursuit son renouveau

NeuchâtelGrève pour le climat met de l’ordre dans les déchets à NeuchâtelGrève pour le climat met de l’ordre dans les déchets à Neuchâtel

EconomieLe Forum des entrepreneurs de l’Entre-deux-Lacs avec un des patrons de LinkedInLe Forum des entrepreneurs de l’Entre-deux-Lacs avec un des patrons de LinkedIn

CirculationAppel à témoin après une collision sur l’autoroute dans le tunnel de GorgierAppel à témoin après une collision sur l’autoroute dans le tunnel de Gorgier

TransitionFête des vendanges de Neuchâtel: un quatuor pour rallumer la flammeFête des vendanges de Neuchâtel: un quatuor pour rallumer la flamme

Top