25.12.2019, 18:42

Les Noël solidaires ont ravi beaucoup de Neuchâtelois

chargement
1/58  

Nativité Dédiées aux isolés, pour réchauffer les cœurs ou pour célébrer le partage, les rencontres de Noël sont autant de cadeaux. A Fleurier, Boudry, Le Locle, Neuchâtel, Peseux, Bevaix ou La Chaux-de-Fonds, les gens sont venus par centaines aux repas solidaires.

Le sens du partage a pris toute son importance pour les centaines de participants aux diverses fêtes tenues la veille de Noël et le 25 décembre. A Fleurier, beaucoup parmi les 180 convives ont apporté victuailles et cadeaux, à la salle Fleurisia. Des gestes qui font chaud au cœur de Sylvie de Oliveira du comité Noël Partage.

Au péristyle de l’Hôtel de Ville de Neuchâtel, on n’a jamais accueilli autant de monde, constate Françoise Berthod, la présidente de Noël Autrement. Quatre mille assiettes – desserts compris – ont été utilisées et 10 000 cafés servis lors de cette 26e édition. L’action «Tous en pull de Noël» a rapporté 2150 francs, tandis que 1600 francs ont été versés dans la tirelire. «C’est le double que d’habitude», indique, pleine de reconnaissance, Françoise Berthod.

Avec les patins à Boudry

Les convives ont été accueillis sous une féerie d’illuminations de Noël, à Boudry. La patinoire était ouverte pour cette occasion. «C’est une excellente animation pour les enfants», relève la présidente du comité d’organisation de Noël en commune. Léa Thomson indique que les trois églises reconnues figurent à ce comité. Quelque 150 personnes ont investi la Grande salle où une quarantaine de bénévoles ont gâté les participants.

Après la partie officielle, des sketchs humoristiques ont été diffusés, tandis que diverses animations ont rythmé le repas grâce au clown Augustus ou à des représentations rythmiques. Des moments de jeu pour les familles ainsi que des chants de Noël ont été proposés. Et le public a bien chanté puisque la pasteure Cécile Malfroy a eu l’heureuse initiative de proposer ces ritournelles de la nativité sous forme de karaoké. Un livre d’or était à disposition pour recueillir des messages de gratitude, mais qui parlaient aussi d’exclusion et d’isolement des gens.

Photo: Lucas Vuitel

Philanthropie à Peseux

Que de chiffres ronds! La trentième édition du Noël des isolés, mardi à midi, à Peseux est venue clôturer l’année des 175 ans de l’Union, Société philanthropique suisse et le centième anniversaire de sa section Cercle de La Côte. Quelque 250 personnes (dont une soixantaine de bénévoles) ont participé à la manifestation. Les présidents de commune de Peseux et de Corcelles-Cormondrèche ont porté le message des autorités politiques et remercié l’organisateur pour son engagement sans faille auprès des démunis. Le traditionnel cornet de cadeaux et une tombola ont ponctué la manifestation.

Photo: Lucas Vuitel

Raclette avant le culte à Bevaix

La grande salle de Bevaix n’a pas été décorée à l’extérieur. C’est à l’intérieur du bâtiment que les cœurs ont brillé, à l’occasion de la 22e édition de Noël ensemble. Quelque 80 Bevaisans ont participé à la veillée organisée par l’Association des sociétés locales. Et certaines personnalités locales ont ainsi partagé de vieux souvenirs de la vie passée du village. Gilbert – Zig Zag – Uldry, président du comité, a passé l’essentiel de la soirée aux fours à raclette, tandis que son épouse Georgette gérait, avec une quinzaine de bénévoles, la cantine. Un travail facile puisque tout était gratuit à Noël ensemble. La veillée s’est terminée par le culte, au temple.


Photo: Lucas Vuitel

Accent sur l’accueil à La Chaux-de-Fonds

250 repas au pic de midi, tout autant pour le souper… Le 33e Noël de Chœur à cœur, à la Maison du peuple de La Chaux-de-Fonds, s’est à nouveau caractérisé par de nombreux va-et-vient entre l’ouverture, à 11h00, et les dernières notes de musique offertes en soirée. La décoration affinée a été appréciée. La nouvelle équipe en cuisine a relevé le défi à satisfaction. «C’était plus facile pour elle d’élaborer les menus, car nous avons complété les dons avec nos achats», note le Père Noël Serge Vuilleumier, venu épauler Pierre-Alain Borel, président de Chœur à cœur.

Photo: David Marchon

Moins, au Locle, mais tout aussi bien

Il est pratiquement 15 heures lorsqu’une poignée des 40 bénévoles de Noël-Ô-Locle passe enfin à table. A l’heure des desserts et cafés, près de 150 personnes remplissent la salle Dixi et ses larges tables. C’est aussi le moment, pour qui d’offrir une chanson au Père Noël, pour qui une poésie. Ou pas un mot pour certains bambins – les cadeaux étant assurés. Spécialement gâtés, les enfants ont pu se faire maquiller, courir dans tous les sens ou s’éclater dans une salle pleine de livres et jouets.

En dépit de la générosité des sponsors pour ce noël en commun des Loclois, le comité s’est résolu cette année à supprimer le souper et réaliser de menues économies. «Nous avons tenu à garder un vrai repas de Noël. Pour cela, il a fallu acheter beaucoup de nourriture, y compris les bûches», indique Séverine Bonora. La présidente de Noël-Ô-Locle remarque qu’en fonction des dates d’ouvertures des grands magasins, ceux-ci ont moins d’invendus à offrir. Mais il n’a manqué de rien à la fête, constate le conseiller communal Cédric Dupraz: «C’est un beau moment de partage et de chaleur humaine.»

Photo: David Marchon


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ConcoursDécouvrez les dessins de Noël de nos (jeunes) lecteursDécouvrez les dessins de Noël de nos (jeunes) lecteurs

JeuJouez avec l’actu neuchâteloise 2019Jouez avec l’actu neuchâteloise 2019

FêtesTravailler le 25 décembre? Quatre Neuchâtelois racontentTravailler le 25 décembre? Quatre Neuchâtelois racontent

Top