29.10.2018, 17:24

Les habitants de Peseux auront leur antenne du guichet social en cas de fusion avec Neuchâtel

chargement
La campagne des partisans de la fusion joue sur l'idée que les gens de Peseux, comme ceux de Corcelles-Cormondrèche seront peut-être chez eux à Neuchâtel.

Votation communale La Ville de Neuchâtel confirme ce lundi 29 octobre notre information de vendredi: en cas de oui à la fusion, le 25 novembre, une antenne du Guichet social régional de Peseux restera à disposition des habitants de l’ancienne commune.

Le guichet social de Peseux fermera le 1er janvier prochain, comme nous l’avons annoncé récemment. Dès lors, les usagers devront se rendre à Neuchâtel pour leurs démarches. Sauf si les Subiéreux disent oui à la fusion le 25 novembre prochain.

Toutefois, communique la Ville ce lundi 29 octobre, confirmant une information que nous avons publiée vendredi dernier, il en ira autrement si les Subiéreux disent oui à la fusion le 25 novembre prochain.

Approuvé par le Conseil d’Etat

Cette décision ne résulte pas d’un «chantage à la fusion», comme on pourrait l’imaginer, mais de l’application d’une clause de la convention de fusion acceptée par les citoyens de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel et Valangin lors de la votation de 2016. L’article 14 de ce texte prévoit en effet que «des guichets de prestations et d’information sont maintenus dans les anciennes communes selon les besoins».

«Avec l’accord du Conseil d’Etat», précise le communiqué, «la Ville de Neuchâtel maintiendra à Peseux, au 1er janvier 2019, une antenne de l’agence AVS/AI, à l’image du dispositif mis sur pied à Corcelles-Cormondrèche depuis le début de l’année. En cas de non, toutes les prestations du Guichet social régional (GSR) de Peseux seront transférées comme prévu à Neuchâtel l’an prochain.»

Officialisé lors du Conseil général

L’antenne de Peseux sera destinée aux rentiers et personnes à l’assurance-invalidité au bénéfice de prestations complémentaires. Par ailleurs et dans tous les cas, des collaborateurs se déplacent à domicile lorsque des situations l’imposent.

La conseillère communale Anne-Françoise Loup, directrice de l’Action sociale, fera part de cette décision ce lundi 29 octobre aux membres du Conseil général, à qui est soumis un rapport d’information relatif aux transferts des GSR de Corcelles-Cormondrèche et Peseux au Service de l’action sociale de la Ville de Neuchâtel.

La décision de la Ville survient en pleine campagne pour la votation. Elle fournit un argument supplémentaire aux partisans de la fusion. Ceux-ci ont placardé ce week-end de nouvelles banderoles proclamant «Bienvenue chez vous» aux frontières séparant la commune de Peseux de celle de Neuchâtel, ou celle de Corcelles-Cormondrèche de celle de Peseux.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Vote communalVote de Peseux sur la fusion: les arguments des pourVote de Peseux sur la fusion: les arguments des pour

Prestations socialesGuichet social: les habitants de Peseux devront aller à NeuchâtelGuichet social: les habitants de Peseux devront aller à Neuchâtel

Top