09.06.2019, 11:40

Les Coureurs de houblon mettent la pression à Bôle

chargement
Le départ du Beerathlon, samedi à Bôle.

bière Boire ou courir, pas besoin de choisir. Ce samedi, le premier beerathlon de la commune de Milvignes, organisé par l’association des Coureurs de houblon, prenait place sur le terrain de foot du FC Bôle.

Qu’est ce qui réunit Maya l’Abeille, Mario en tutu, Pamela Anderson, Trump, les Tortues Ninja et Kim Jong-un sur le terrain de foot de Bôle? Le premier beerathlon organisé par les Coureurs de houblon bien sûr!

Le principe: chaque binôme a deux heures pour vider sa caisse de dix bières et courir 6 km. Les gagnants se partageront 1200 francs de bons pour des activités dans la région: karting, minigolf, bowling et bien d’autres encore.

Une fête légale?

Cet événement peut surprendre quand on sait que la loi cantonale sur la police du commerce interdit «d’augmenter la vente de boissons alcooliques par des jeux ou des concours». Cependant, Vincent Joye, président des Coureurs de Houblon, explique que l’association a fait «toutes les demandes nécessaires à la commune et au canton sans jamais cacher à quoi correspondait un beerathlon».

Une caissette et des baskets, l’équipement parfait pour les participants. (Photo Lucas Vuitel)

Les organisateurs ont également pensé à la prévention en conseillant aux participants de ne pas venir en voiture et en affichant les horaires de bus sur leur site et à l’événement. Ils ont fait le choix de ne pas engager de samaritains mais «plusieurs membres de l’équipe sont formés aux premiers secours et nous sommes deux à rester sobres pour pouvoir conduire si nécessaire», précise Vincent Joye.

Les Coureurs de Houblon tiennent en effet à ce que la journée se déroule sans accroc: «Notre but c’est de faire bouger les gens, de faire bouger cette commune qui est souvent décrite comme ennuyeuse.»

Un vrai défi sportif

En début d’après-midi, les quarante-quatre équipes inscrites à la course étaient prêtes à en découdre. Sur la ligne de départ, chacun réfléchissait à sa tactique. «On boit et après on court tout d’un coup! Mais dix bières c’est trop peu!», lançait Martin dans son improbable costume de militaire en couche-culotte.

Les participants étaient invités à se déguiser. (Photo Lucas Vuitel)

La stratégie du Valaisan n’a pourtant pas porté ses fruits. Ce sont les Pater Banana qui ont remporté la course en ayant fait le choix de boire une bière à chaque tour. Malgré un temps record de 47 minutes et 10 secondes, le défi n’a pas été une promenade de santé pour le duo père-fils habitué à la course à pied.

Constat partagé par Isalyne, gagnante de la catégorie mixte: «Hier j’ai participé à un triathlon et c’était plus facile. La bière ça change vraiment tout».

Cependant, il n’y avait pas besoin d’être un grand sportif pour profiter de la fête. Il était aussi possible de commander à boire sans courir, de se prélasser au soleil ou de profiter du Camion Gourmand. Participer à la course avec des bières sans alcool était aussi une option.

Alors que les derniers coureurs passaient la ligne d’arrivée, les techniciens finissaient de préparer la scène pour le concert de Rebel Duck. La fête semblait bien partie pour continuer jusqu’à tard dans la nuit.

Julie Bianchin

Les Pater Banana ont remporté ce premier beerathlon. (Photo Lucas Vuitel)

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top