10.07.2018, 18:25

Le zoo Rothaus de Gampelen devra fermer dans cinq ans

chargement
Brigitte Bron et Ueli Löffel cherchent à louer une "vieille ferme" le plus rapidement possible.

 10.07.2018, 18:25 Le zoo Rothaus de Gampelen devra fermer dans cinq ans

Loisirs Après 33 ans d'activités, le zoo Rothaus de Gampelen devra s'en aller d'ici à octobre 2023.

«Tout devra disparaître», souffle dans un suisse-allemand tremblant Hildegard «Brigitte». Bron. Après 33 ans d’activité, la patronne du zoo Rothaus, à Gampelen (BE), va devoir se séparer de son royaume, peuplé d’une centaine d’animaux. Le propriétaire du terrain laisse cinq ans à cette ancienne artiste de cirque et à son compagnon, Ueli Löffel, pour plier bagages. La sentence est tombé ce printemps, irrévocable.

«Nous avons même proposé d’augmenter notre loyer annuel de mille francs, mais il n’a rien voulu savoir», explique le douanier retraité de 71 ans.

L’ex-mari de Brigitte, aujourd’hui décédé, a «tout construit de ses mains» au fil des ans. En 2017, le petit zoo a accueilli près de huit mille personnes, dont trois mille enfants.

«Je suis déprimée, je n’arrive plus à dormir», lâche la femme de 75 ans, les yeux humides. Malgré une santé devenue fragile, les deux amoureux des bêtes se donnent encore tous les jours sans compter.

Cherche «vieille ferme»

D’ici à octobre 2023, le couple cherche à louer une «vieille ferme», «sans confort», pour rapatrier les animaux qui ne pourront pas être remis à d’autres zoos de Suisse. Pour l’instant, aucun toit n’a été trouvé. «Ce qui serait génial, ce serait de trouver une alternative dans la région», avance Brigitte Bron.

Une cinquantaine de bêtes – poules, chèvres, chats, perruches et canards – partiraient avec eux. «On ne veut pas que nos animaux soient tués...», lâche Ueli Löffel. Jusqu’à aujourd’hui, les tortues et les ratons laveurs ont déjà été transportés en Suisse alémanique. Les servals – «bébés» de Brigitte – s’en iront pour Glaris au mois de septembre.


Top