30.04.2019, 19:59

Le prologue du Tour de Romandie n’a pas provoqué de chaos sur les routes neuchâteloises

chargement
Même si la place Pury a été réservée aux cyclistes (ici Roland Thalmann), les transports publics qui passent généralement par là ont pu jouer leur rôle ce mardi.

Mobilité La tenue du prologue du Tour de Romandie au centre de Neuchâtel n’a pas provoqué de chaos sur les routes, ce mardi. Les transports en public ont bien joué leur rôle.

Que ce soit à la police, chez TransN ou aux services communaux de Neuchâtel, ce mardi 30 avril était marqué en rouge dans le calendrier. Mais à l’heure du premier bilan «à chaud», ce prologue du Tour de Romandie n’a pas provoqué le chaos que certains redoutaient, notamment sur les routes neuchâteloises.

«Ça s’est bien déroulé. Il a pu y avoir des contrariétés, mais pas d’incidents», constate le porte-parole de la police neuchâteloise, Pierre-Louis Rochaix. Quelques «petits problèmes de fluidités» ont pu être remarqués à certains carrefours, «mais ce n’était pas forcément plus important qu’un jour normal». Les tunnels sous Neuchâtel ont toujours été accessibles, simplifiant la vie des automobilistes.

Les Transports publics neuchâtelois confirment. Les cadences ont pu être tenues la majeure partie de la journée. «Nous avons eu des retards le matin à cause d’une surcharge de trafic. La ligne 101 a eu jusqu’à 14 minutes de retard entre 7 et 8 heures, donc bien avant le Tour», indique la porte-parole Aline Odot.  L’après-midi, la compagnie a dû changer le parcours des bus reliant Neuchâtel au Val-de-Ruz. Censés tourner au sud de la gare, ceux-ci ont été reroutés ailleurs, un bus ayant perdu «20 minutes pour faire 50 mètres» dans ce secteur facilement bloqué.

La cadence du funiculaire accélérée

Les voyageurs ont été nombreux à utiliser le Littorail ou le funiculaire Ecluse-Plan. «Nous avons pu accélérer sa cadence», remarque Aline Odot. Spécialement organisés pour ce prologue, les bateaux-bus de la Navigation n’ont pas fait le plein, malgré leur gratuité. 

Au final, il semble donc que le message des organisateurs et des autorités de privilégier les transports publics a plutôt bien été passé. La Ville n’a dû mettre «que» quatre voitures en fourrière pour laisser la place aux équipements. Et les routes ont pu être rouvertes progressivement dès 18h45.

Reste que beaucoup de Neuchâtelois se sont apparemment organisés à la dernière minute. La page d’information montée par la Ville a en effet vu ses consultations être multipliées par dix entre lundi et mardi, remarque Françoise Kuenzi, cheffe du Service de la communication de la Ville.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CyclismeTour de Romandie: une atmosphère bon enfant au prologue à NeuchâtelTour de Romandie: une atmosphère bon enfant au prologue à Neuchâtel

CyclismeTour de Romandie: des chutes dès la reconnaissance à NeuchâtelTour de Romandie: des chutes dès la reconnaissance à Neuchâtel

Top