Le Ministère public neuchâtelois renonce à ouvrir une enquête dans l’affaire Arni

chargement

Urbanisme Le Ministère public neuchâtelois estime qu’en l’état, il n’y a pas assez d’éléments pour ouvrir une enquête à l’encontre de l’ancien conseiller communal socialiste, après nos révélations sur l’anniversaire du Paprika.

 01.02.2019, 17:38
Premium
Le Ministère public relève tout de même une certaine "maladresse" de l'ex-élu.

Le Ministère public neuchâtelois renonce, en l’état, à ouvrir une enquête à la suite de nos révélations sur la gestion de l’ancien conseiller communal neuchâtelois Olivier Arni.

En 2016, alors qu’il était en fonction, l’ex-élu socialiste avait lancé l’idée d’une fête d’anniversaire au restaurant Le Paprika, locataire de la Ville, pour récupérer des loyers impayés. La facture avait...

À lire aussi...

EnquêteOlivier Arni: la fête d'anniversaire qui dérangeOlivier Arni: la fête d'anniversaire qui dérange

EnquêteLe jury très spécial de l'ancien conseiller communal neuchâtelois Olivier ArniLe jury très spécial de l'ancien conseiller communal neuchâtelois Olivier Arni

EnquêteUne traductrice inattendue pour Olivier ArniUne traductrice inattendue pour Olivier Arni

Top