03.04.2019, 14:14

Le Laténium étend son réseau de jumelages internationaux

chargement
Marc-Antoine Kaeser (tout à gauche), le directeur du Laténium.

Jumelage Le réseau Iron Age Europe, initié par le Laténium à l’occasion de son 10e anniversaire en 2001, accueille désormais un nouveau membre: le Musée archéologique de Francfort.

«L’extension à Francfort représente une étape majeure pour notre réseau, qui table sur des échanges horizontaux, à l’échelle de l’Europe des régions que célébrait déjà Denis de Rougemont. En somme, nous nous efforçons de dépasser des frontières qui se sont rigidifiées au fil du développement de la discipline.» 

C’est avec ces mots que Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium à Hauterive, commente l’accueil du Musée archéologique de Francfort au sein de l’Iron Age Europe. 

Mise en commun

Ce réseau vise à la mise en commun des ressources logistiques et des compétences scientifiques de ses membres, en vue de renforcer les partenariats de tous ordres (expositions, publications, conservation, médiation culturelle).

Il vise à la stimulation de la valorisation de l’archéologie celtique en Europe et regroupe actuellement, aux côtés du Laténium et du Musée archéologique de Francfort, les sites et les musées archéologiques de Bibracte (Morvan, France), Manching (Bavière, Allemagne), Lattes (Montpellier, France), Ullastret (Catalogne, Espagne), Ensérune (Béziers, France), Lausanne, Munich (Allemagne) et Barcelone (Espagne).

 

 

COMMUNIQUÉ

À lire aussi...

ArchéologieDes archéologues se plongent dans l'histoire d'une épave découverte au large de La TèneDes archéologues se plongent dans l'histoire d'une épave découverte au large de La Tène

Top