15.01.2019, 13:31

La Ville de Neuchâtel s’inquiète de la pollution des eaux de chaussées

Premium
chargement
Dans le canton de Vaud, 25 tonnes de plastique provenant de l'usure des pneus finissent chaque année dans le lac Léman.

Environnement La Ville de Neuchâtel analysera le degré de pollution, lié au trafic routier, des eaux de chaussées. Mais elle n’offrira pas de places de parc gratuites pour les véhicules électriques, a décidé lundi le Conseil général.

Deux sujets touchant à l’automobile et à l’environnement étaient au menu du Conseil général de Neuchâtel ce lundi soir. Le premier, un postulat du groupe Popvertssol (PVS) intitulé «des eaux pas si claires», demandait que la Ville se penche sur le degré de pollution lié au trafic routier des eaux de chaussées, qui souvent finissent dans le lac sans être...

À lire aussi...

MIcropolluantsLes élus débloquent 44,5 millions de francs pour une ligne de traitement des micropolluants à la step de NeuchâtelLes élus débloquent 44,5 millions de francs pour une ligne de traitement des micropolluants à la step de Neuchâtel

PollutionChaque année, 50 tonnes de plastique se retrouvent dans le lac LémanChaque année, 50 tonnes de plastique se retrouvent dans le lac Léman

MobilitéA Neuchâtel, les usagers de voitures électriques auront un réseau de recharge bien plus étofféA Neuchâtel, les usagers de voitures électriques auront un réseau de recharge bien plus étoffé

Top