03.06.2020, 15:15

La SPA neuchâteloise n’a presque plus d’animaux à placer

Premium
chargement
Chantal Yerly, de la SPA neuchâteloise, craint une future vague d'abandons d'animaux de compagnie.

Animaux Le nombre de demandes d’adoptions explose auprès de la Société protectrice des animaux de Neuchâtel. Sa présidente, Chantal Yerly, craint de nombreux abandons dans les mois à venir. En attendant, la SPAN risque de pâtir du manque de placements et de pensions.

«En trente ans, je n’ai jamais vécu une période aussi étrange.» Chantal Yerly est présidente de la Société protectrice des animaux Neuchâtel et environs (SPAN). Avec le coronavirus, elle s’attendait à «une avalanche d’abandons». Sauf que «c’est le contraire qui se passe. Je reçois huit demandes d’adoption par jour et nous n’avons presque plus d’animaux à placer.» Il reste «treize chats et deux chiens. Mais ces chats ne sont pas forcément faciles et nous avons beaucoup de demandes pour des animaux d’intérieur.»

Chantal...

À lire aussi...

SPALes amis des animaux ont sauvé la SPA de Neuchâtel et environsLes amis des animaux ont sauvé la SPA de Neuchâtel et environs

AnimauxUn crowdfunding pour la SPA de NeuchâtelUn crowdfunding pour la SPA de Neuchâtel

Protection des animauxLa SPA de Neuchâtel est financièrement aux aboisLa SPA de Neuchâtel est financièrement aux abois

Top