18.02.2019, 17:32

La société Relx quittera Neuchâtel, 25 emplois seront biffés

chargement
Vue aérienne du quartier de la gare avec le bâtiment de l'OFS.

Départ La société Relx quittera Neuchâtel dans deux ans. Vingt-cinq emplois devraient disparaître.

La multinationale Relx, fournisseur de contenus scientifiques et d’analyses, va mettre fin à ses activités à Neuchâtel d’ici à deux ans. Vingt-cinq emplois seront supprimés.

Relx Group va rapatrier à Londres d'ici deux ans ses activités financières basées en ville de Neuchâtel, a indiqué lundi à Keystone-ATS un porte-parole de l'entreprise, confirmant une information de la radio RTN. Les employés concernés bénéficieront de compensations financières et de soutien, a-t-il ajouté.

«Respect des dispositions légales»

L'entreprise va respecter les dispositions légales, a-t-il précisé. Avec ce départ, le canton de Neuchâtel perd l'un de ses importants contribuables.

La multinationale poursuit ainsi sa restructuration entamée depuis plusieurs années. Elle avait annoncé en mai 2017 qu'elle allait supprimer une quinzaine d'emplois à Neuchâtel, en raison du transfert de sa filiale spécialisée dans la propriété intellectuelle.

Au total, environ 30'000 salariés oeuvrent pour la société dans 40 pays différents. Le groupe est issu de la fusion, en 1993, de l'entreprise britannique Reed et de la maison d'édition néerlandaise Elsevier.


À lire aussi...

EconomieBulgari transfère sa logistique de Neuchâtel à Dublin, quarante emplois menacésBulgari transfère sa logistique de Neuchâtel à Dublin, quarante emplois menacés

RestructurationNexans: cent emplois menacés à CortaillodNexans: cent emplois menacés à Cortaillod

SolutionsAide aux entreprises: où va le canton de Neuchâtel?Aide aux entreprises: où va le canton de Neuchâtel?

PLAN SOCIALRelx Intellectual Properties, filiale de l'éditeur scientifique Relx supprime 15 emplois.Relx Intellectual Properties, filiale de l'éditeur scientifique Relx supprime 15 emplois.

Top