14.05.2018, 17:53

La science expliquée par de jeunes Neuchâtelois

chargement
Les élèves montreront, par exemple, comment produire de l’énergie avec des citrons.

Education Samedi, des élèves du Crêt-du-Chêne à Neuchâtel présenteront des expériences lors de Festi’Sciences.

L’école du Crêt-du-Chêne, à La Coudre, prendra des airs de laboratoire géant ce samedi 19 mai. On pourra, entre autre, y voir des citrons allumer des ampoules, des arcs électriques simuler des éclairs ou encore des petites voitures effectuer des loopings. Le lien entre toutes ces expériences? L’énergie! C’est le thème qu’ont choisi les élèves de la 8FR332 avec leur enseignante de sciences, Nathalie Grossenbacher, pour servir de fil rouge au tout premier Festi’Sciences.

Le concept est simple: promouvoir les sciences naturelles à travers des démonstrations ludiques effectuées par des élèves de 8e Harmos coachés par des étudiants de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et de la Haute Ecole pédagogique-Bejune. «L’idée m’est venue à la suite du passage en classe d’une médiatrice scientifique de l’EPFL qui a su susciter l’intérêt des élèves en les impliquant dans des expériences», raconte Nathalie Grossenbacher.

Concrètement, une vingtaine d’adolescents de 11 à 12 ans occuperont les étages du collège. Ils y présenteront des expériences consacrées aux diverses formes d’énergie qui nous entourent. Des panneaux d’information expliqueront les phénomènes présentés.

Pour financer une sortie

«Le défi, c’est de permettre à tout le monde d’observer une réaction et, pour ceux qui le souhaitent, de la comprendre», énonce Nathalie Grossenbacher. Des membres de l’Observatoire du Mail seront également présents pour évoquer les mystères de l’univers.

Ce festival, la jeune enseignante l’a pensé avant tout pour ses élèves, qu’elle espère voir sortir grandis. «Ils doivent se préparer à interagir avec le public, à répondre à ses questions et surtout à maîtriser une véritable démarche scientifique. C’est quelque chose de totalement nouveau pour eux».

Organisé avec le soutien de l’EPFL, de la HEP-Bejune, de l’Université de Neuchâtel, de l’Ecole obligatoire de la région de Neuchâtel et d’une bonne poignée de parents (dont le père de l’enseignante), le festival devrait aussi permettre de rapporter un peu d’argent à la classe, via la vente de boissons et de nourriture. Des sous qui serviront à financier du matériel de science et une sortie de classe. Où? D’après Nathalie Grossenbacher, ses élèves aimeraient bien aller... au Technorama de Winterthour.

Infos pratiques

College du Crêt-du-Chêne. Samedi 19 mai, de 17h à 22h.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top