La première nouvelle rame du Littorail est arrivée à Neuchâtel

chargement

Transports Il mesure 38,3 mètres de long et propose 259 places. Le premier nouveau tram du Littorail vient d'arriver au dépôt de l'Evole, à Neuchâtel.

 09.04.2019, 12:55
La première nouvelle rame du Littorail est arrivée dans la soirée de lundi à Neuchâtel. Elle a été déchargée ce mardi matin.

Un convoi exceptionnel a surpris son monde lundi soir à Neuchâtel, à commencer par les responsables de TransN. Attendu ce mardi matin, le premier des cinq nouveaux trams du Littorail avait de l’avance. 

Installée sur deux grandes remorques, la rame arborant désormais le numéro 32 a effectué ses premiers tours de roue neuchâtelois vers 8h30 ce mardi. Les convoyeurs et les employés du transporteur neuchâtelois l’ont gentiment fait rouler depuis la remorque, grâce à des rails amovibles posés dans le hangar. 

«Heureusement que le transporteur possède cet équipement. Ça aurait été presque impossible de faire venir une autogrue pour soulever la rame avec toutes les lignes aériennes du dépôt», remarque Rafael Rosa, responsable technique ferroviaire pour TransN. Vers 10h, les trois éléments du GTW 4/8 étaient ainsi sur les rails.

Il circulera dès juillet

«Ces prochaines semaines, il va subir une série de tests ici. Ensuite, le tram va rouler de nuit en mai, pour former les conducteurs puis passer l’homologation. Il devrait accueillir des voyageurs dès le mois de juillet», indique Aline Odot, responsable communication de TransN. Les quatre autres rames arriveront à Neuchâtel une par une, jusqu’en décembre. En parallèle, les anciens trams partiront au ferraillage. 

Avant leur voyage vers le dépôt de l’Evole, les nouvelles compositions sont repassées chez leur constructeur Stadler, à Kreuzlingen (Thurgovie). Les cinq trains, construits entre 2007 et 2009 pour les chemins de fer appenzellois, y ont passé un «refit pour être compatibles avec notre exploitation», précise Rafael Rosa. Les systèmes de commande, de comptage, d’aide à l’exploitation et d’informations aux voyageurs ont été installés et les rames repeintes aux couleurs de TransN.

Un virage trop fort

Acquises pour huit millions de francs, ces cinq rames étaient devenues incompatibles avec les infrastructures des Appenzeller Bahnen. Une extension de leur réseau a rendu nécessaire la création d’un virage possédant un rayon de courbure trop court pour ces trams. TransN a ainsi pu les acquérir pour un bon prix. «Le neuf aurait coûté cinq fois plus cher.»

Niveau nouveautés, les GTW 4/8 de chez Stadler ont «un meilleur comportement au freinage et une meilleure accélération» que leurs prédécesseurs neuchâtelois», explique Rafael Rosa. «La sécurité est augmentée et les rames sont climatisées.» Surtout, elles possèdent un plancher abaissé, afin de permettre un accès facilité aux personnes souffrant d’un handicap.

Courses supplémentaires pour compenser

Les 38,3 mètres de long de la rame proposent 82 places assises, dont 20 strapontins, et peuvent accueillir 259 passagers. C’est un petit peu plus qu’une composition de deux éléments actuels (80 places assises, 230 passagers). Il sera toutefois impossible d’accoupler les nouvelles rames, rendant impossible le rallongement des convois aux heures de pointe.

«Pour absorber les pics le matin et en fin d’après-midi, nous avions deux possibilités. Soit acheter des rames plus grandes, soit proposer des courses de renfort. Nous avons opté pour la seconde solution. Il y aura des courses supplémentaires aux heures de pointe dès le nouvel horaire 2019», conclut Rafael Rosa.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DiplomatieNeuchâtel a reçu les représentants du BeneluxNeuchâtel a reçu les représentants du Benelux

CoronavirusLa foule pour se faire vacciner à la gare de NeuchâtelLa foule pour se faire vacciner à la gare de Neuchâtel

ComédieAu Landeron, Adam se met dans la peau d’Eva… et «Vice Versa»Au Landeron, Adam se met dans la peau d’Eva… et «Vice Versa»

LocalIls veulent faire pousser leurs shiitake à NeuchâtelIls veulent faire pousser leurs shiitake à Neuchâtel

AgricultureVille de Neuchâtel: une oasis en voie de disparitionVille de Neuchâtel: une oasis en voie de disparition

Oasis urbaine en voie de disparition

L’horticulture familiale, ça ne paie plus. Au Jardin des senteurs, à Neuchâtel, on fait de la place à un projet...

  23.09.2021 13:00
Premium

Top