29.03.2019, 17:31

La marque Heidi.com n’a plus de Neuchâtelois à sa tête

chargement
Willy Fantin lors de l'inauguration de la boutique Heidi.com à Neuchâtel en décembre 2013.

Prêt-à-porter Après Andreas Doering, Heidi.com perd son deuxième père: Willy Fantin. La Ville de Neuchâtel ne craint pas pour autant un départ de la marque.

Il y a seize ans, ces deux Neuchâtelois créaient leur marque sur internet. Andreas Doering déjà parti, c’est au tour de Willy Fantin de quitter Heidi.com. Basée à Neuchâtel, la société est active dans la fabrication et la commercialisation de vêtements et d’accessoires.

Ne souhaitant pas commenter les raisons de son départ, annoncé par RTN, Willy Fantin, directeur du marketing et des ventes, précise qu’il reste employé de Heidi.com jusqu’à fin juillet. Au-delà, il pourrait collaborer ponctuellement avec l’entreprise. «Je suis à la recherche de nouvelles opportunités», glisse le quadragénaire.

«Pas un tournant»

«Willy a aidé à étendre la marque au niveau suisse», a déclaré à la radio neuchâteloise Séverine Meier, directrice de Heidi.com. «Ce n’est pas un tournant. Nous poursuivons un projet de développement depuis trois ans.»

Séverine Meier a évoqué le marché «tendu» du textile, avec de multiples faillites. Pour «perdurer», Heidi.com doit s’adapter. Cela dit, et contrairement à d’autres, la marque est «en progression».

La Ville se montre confiante

«Il faut relativiser les choses», relève Fabio Bongiovanni, conseiller communal en charge de l’économie. «Quand Andreas Doering et Willy Fantin ont vendu leur société (réd: il y a cinq ans), M. Fantin n’était déjà plus au conseil d’administration. Depuis quelque temps, les contacts que j’ai avec Heidi.com se font avec Mme Meier.» D’après ces échanges, «il y a une volonté forte de rester implanté ici» et même «des projets de développement».

Heidi.com a d’ailleurs récemment renouvelé son bail avec la Ville. Ce dernier court jusqu’en 2024 et peut, comme tout bail commercial, être résilié un an avant son terme, précise Fabio Bongiovanni.

A fin 2013, Heidi.com quittait Saint-Blaise pour s’installer au centre de Neuchâtel, dans une ancienne caserne de pompiers. Quelques mois après le rachat de la société par des investisseurs, Andreas Doering mettait fin à l’aventure démarrée en 2003 avec son compère Willy Fantin.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PRÊT-À-PORTERAvec Migros, Heidi.com vise les famillesAvec Migros, Heidi.com vise les familles

NEUCHâTELLe cofondateur d’Heidi.com quitte la directionLe cofondateur d’Heidi.com quitte la direction

Top