07.02.2018, 17:08

La Fédération romande des consommateurs demande une enquête sur les pratiques de Decathlon

chargement
Lors de l'inauguration du magasin Decathlon de Marin.

 07.02.2018, 17:08 La Fédération romande des consommateurs demande une enquête sur les pratiques de Decathlon

Consommation La décision de Decathlon, à Marin, d'exiger de ses clients une adresse mail ou un numéro de téléphone pour effectuer des achats au magasin inquiète la Fédération romande des consommateurs. Elle demande que le Préposé fédéral à la protection des données ouvre une enquête.

Depuis fin janvier, l’enseigne spécialisée dans les articles de sport Decathlon demande aux clients d’ouvrir un compte pour effectuer un achat dans sa filiale de Marin. Cette "absence de liberté de choix" inquiète la Fédération romande des consommateurs (FRC).

>> Lire aussi: Pour acheter chez Decathlon, il faudra disposer d'un compte client

Des "clients mystères" FRC se sont rendu sur place pour tester le système. Ils devaient acheter un article, puis poser des questions quant à la nouvelle pratique pour rendre compte des arguments du personnel en réponse à leurs interrogations.

"Pêche aux informations"

L’enquête de la FRC "montre qu’en plus de devoir fournir une adresse électronique, le client est invité à «finaliser son compte» en entrant ses nom, prénom et date de naissance", indique la FRC. Cette pêche aux informations personnelles est "inacceptable" pour la FRC puisqu’elle est présentée comme nécessaire pour qui pense retourner dans ce magasin.

Decathlon indique dans sa communication et en magasin n’avoir besoin que d’un «point de contact», mais de nombreuses questions restent ouvertes, pour la FRC. "Si le fait de finaliser son compte semble facultatif aujourd’hui pour continuer à fréquenter ce magasin, qu’en sera-t-il dans quelques semaines voire dans quelques mois?"

Courrier à la direction

Autre élément qui interpelle la FRC: "Les données récoltées seront transférées en France, un pays pourtant soumis dès le 25 mai 2018 au nouveau règlement européen sur la protection des données, qui interdit clairement ce type de pratique. A terme donc, Decathlon devra renoncer à ce système ou rapatrier les données en Suisse, où la loi est plus permissive sur ce point". La FRC a rédigé un courrier à la direction française du groupe pour en savoir davantage.

Au vu des résultats obtenus sur le terrain, la FRC demande à Decathlon Marin de laisser le libre choix au consommateur de créer ou non un compte pour effectuer ses achats. Elle demande également au Préposé fédéral à la protection des données d’ouvrir une enquête afin de déterminer si la pratique est effectivement conforme à l’actuelle Loi sur la protection des données, comme l’affirme Decathlon.


À lire aussi...

MARINInscription obligatoire chez Decathlon:  «Pour le moment, c’est positif»Inscription obligatoire chez Decathlon:  «Pour le moment, c’est positif»

Top