La cuisine communale de Corcelles pourrait inspirer la Ville de Neuchâtel

chargement

Enfance La commune de Corcelles-Cormondrèche possède depuis cinq ans une cuisine communale pour les repas livrés aux structures d’accueil de l’enfance. Dans le cadre du processus de fusion avec Neuchâtel, cette initiative locale pourrait s’étendre.

 22.06.2020, 17:59
Mary Jo Da Paré (à droite) et ses collègues de la cuisine communale de Corcelles.

Certains citoyens de Corcelles-Cormondrèche, Peseux ou Valangin manifestent quelques craintes de voir leurs spécificités locales disparaître dans le cadre de leur fusion avec Neuchâtel. Mais l’avenir qui attend la cuisine communale de Corcelles montre que la «grande» ville peut parfois tirer profit des expériences positives de ses «petites» voisines.

Les autorités de Neuchâtel, viennent en effet de demander à Corcelles si leur cuisine pouvait livrer une centaine de repas chaque jour à deux structures d’accueil neuchâteloises. A plus long terme, la conseillère communale de Neuchâtel Anne-Françoise Loup se demande si le modèle de production de repas de Corcelles ne pourrait pas se développer dans le cadre de la nouvelle commune fusionnée.

Depuis cinq ans, Corcelles-Cormondrèche dispose en effet d’une cuisine communale dans les locaux qui abrite aussi la crèche Sorimont, à la rue de la Croix 1. La cuisine occupe quatre personnes et produit chaque jour ouvrable plus de 200 repas pour les deux structures d’accueil de la commune, l’accueil parascolaire communal Le Chaudron magique et la crèche privée Sorimont-La Grenadine.

Aussi pour Peseux

La cuisine, avec son équipement professionnel, livre aussi 80 repas quotidiens aux autres structures d’accueil du groupe Sorimont à Peseux. Enfin, elle assure aussi une vingtaine de repas pour des employés de la commune, du Centre médical de la Côte et pour quelques enseignants du collège des Safrières.

Cette cuisine communale est l’aboutissement du travail des autorités de Corcelles-Cormondrèche pour mettre en place une offre conséquente de places d’accueil. En 2010, l’inauguration d’un bâtiment baptisé Les Cœurs grenadines avait permis d’accueillir une partie de la structure parascolaire, Le Chaudron magique, créée en 1997, ainsi que la crèche privée Sorimont.

Mais dès le début, le bâtiment situé à côté du collège des Safrières s’est avéré trop étroit et le parascolaire a dû occuper également des locaux loués. C’est là que Le Chaudron magique, association de parents créée en 1997 et reprise par la commune en 2012, a pu avoir sa cuisine, sous la responsabilité de Mary Jo Da Paré.

Gestion professionnelle

Pour faire face à la demande croissante, la commune a alors lancé la construction d’un nouveau bâtiment communal pour la crèche Sorimont. Entré en service en 2016, il accueille non seulement les enfants de la crèche mais aussi la nouvelle cuisine communale. Et celle-ci livre désormais les deux structures d’accueil. Les années suivantes, ses prestations se sont étendues. «Les autres structures de Sorimont à Peseux nous ont demandé de leur livrer d’abord une quinzaine de repas et finalement, elles ont fermé leur propre cuisine et ne se fournissent plus que chez nous», relève Mary Jo Da Paré.

Conseiller communal à Corcelles, François Grétillat relève pour sa part que la gestion de la cuisine a dû se professionnaliser ces dernières années pour pouvoir répondre aux demandes externes: «Nous avons appris à être concurrentiels.» Mary Jo Da Paré insiste par ailleurs sur la provenance neuchâteloise, voire romande, des produits destinés aux repas que son équipe produit quotidiennement.

Ce qui n’a pas échappé à la conseillère communale de Neuchâtel. Anne-Françoise Loup aimerait bien diversifier les fournisseurs de repas des structures d’accueil de la ville. «Actuellement», explique-t-elle, «à côté des structures qui ont encore leur propre cuisine, nous avons un seul prestataire externe, La Coccinelle verte, basée à Bevaix. Mais nos besoins augmentent, car nous avons toujours plus de places d’accueil. Et la solution mise en place par Corcelles pourrait servir d’exemple aux nouvelles autorités de la nouvelle commune.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...



Top