24.08.2018, 15:31

La Grande Béroche s'est choisi le même slogan que Les Bois

chargement
Aux Bois, le secrétaire communal Claude Gagnebin tranche: «Pour moi, c’est pas grave. On veut pas se battre pour ça, on a d’autres chats à fouetter!»

Insolite La commune des Bois vante sa qualité "Grandeur Nature" depuis seize ans. L'agence de communication qui a concocté la campagne de communication de La Grande Béroche a proposé le même, en toute ignorance.

«Grandeur Nature», le slogan que s’est choisi la commune de La Grande Béroche (notre édition de mardi dernier) a pour but de vanter les qualités singulières de ce coin de pays.

Hélas, il n’a pourtant rien d’unique! Dans un courrier adressé à «ArcInfo», l’ancien journaliste et communicant chaux-de-fonnier Michel-Henri Krebs signale que, depuis seize ans, la commune des Bois (JU) utilise la même formule: «Nous la lui avions proposée, avec mes collègues d’Adequa Communication, dans le cadre d’un concept global.»

Tout en trouvant «plutôt sympa de voir que l’ancien peut facilement faire du nouveau», il s’étonne qu’«une nouvelle commune qui dit vouloir ‘voir grand’, avec sa nouvelle com’, n’ait pas été inspirée aussi de regarder mieux tout près.»

Du cousinage publicitaire au jumelage?

Il se garde toutefois d’«accuser les lacustres de plag… iat (même par omission)». Car «une expression courante n’est pas une création intellectuelle appropriable». Pour conclure, il suggère le jumelage des deux communes, «histoire qu’elles partagent encore mieux l’esprit de ‘grandeur nature’...»

A priori, François Del Rio, président de La Grande Béroche se dit séduit. «Un jumelage, pourquoi pas?», sourit-il. Non sans avoir avoué sa surprise d’apprendre après coup l’existence, à 50 km de Bevaix, d’une autre commune étiquetée «grandeur nature».

«On a d’autres chats à fouetter!»

Aux Bois, le secrétaire communal Claude Gagnebin tranche: «Pour moi, c’est pas grave. On veut pas se battre pour ça, on a d’autres chats à fouetter!»

Quant à Madame le maire Marianne Guillaume, elle avoue elle aussi son étonnement. Mais serait-elle prête à entrer en matière sur un jumelage? «Je devrais d’abord en parler au conseil. Je vous dirais... ‘ni oui, ni non’! Et nous sommes déjà jumelés avec la commune de Charvensod, dans le Val d’Aoste.»

Et avant de se jumeler il faut savoir dans quel but on le fait et si la démarche peut durer: «C’est toujours difficile, à la longue les gens se lassent.»

La formule est "pertinente"

A l’agence Inox, Julien Fiorillo, auteur du concept de communication de La Grande Béroche, ignorait l’existence du slogan des Bois. «Nous avions bien vu que cet alliage, de ‘grandeur’ et ‘nature’ était déjà utilisé par des marques. L’essentiel, c’est que cette formule «est pertinente et en adéquation» avec la démarche.

En outre, cette communication ne vise pas à promouvoir la commune vis-à-vis de l’extérieur, mais a pour but de «fédérer les habitants pour renforcer la cohésion interne».

Alors, sommes-nous tentés d’ajouter, peu importe ce recyclage involontaire. Tant il est vrai que, comme le dit un proverbe, c’est dans les vieilles marmites qu’on fait la meilleure soupe! Rideau.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PromotionAvec son nouveau logo et son slogan, La Grande Béroche soigne son imageAvec son nouveau logo et son slogan, La Grande Béroche soigne son image

Top