10.03.2016, 12:13

Neuchâtel: la Case à chocs accueillera toujours des soirées estudiantines

chargement
Les associations d'étudiants pourront toujours organiser leurs soirées à la Case à chocs.

Vie nocturne Les nuits estudiantines pourront toujours être organisées dans les locaux appartenant à la Ville de Neuchâtel, tels que la Case à chocs et la ferme de Pierre-à-Bot.

Les associations d’étudiants des différentes facultés, des lycées, du CPLN et de la HEG pourront toujours louer les différents lieux qui appartiennent à la Ville pour y organiser leurs fêtes, indique la Ville de Neuchâtel dans un communiqué. La seule condition: elles devront respecter les réglementations en vigueur dans les différents lieux.

La Direction de la culture et la Fédération des étudiants neuchâtelois (FEN) ont instauré un dialogue régulier afin de trouver un accord et d’éviter à l'avenir ce que la Ville décrit comme des "malentendus". En effet en octobre 2015, la FEN avait écrit à Thomas Facchinetti, directeur de la culture, pour lui faire part de son mécontentement après que les autorités aient décidé d'interdire les soirées estudiantines dans certains hauts lieux de la vie nocturne neuchâteloise. Les débordements à répétition étaient notamment évoqués par les autorités pour justifier cette décision.

Dans son communiqué, la Direction de la culture indique que cette situation a résulté de maladresses dans la communication de la part de la Ville, qui a amené les étudiants à penser qu’ils n’étaient plus les bienvenus à la Case à chocs ou à la ferme de Pierre-à-Bot. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Vie nocturneLa Ville de Neuchâtel interdit les soirées estudiantines à la Case à ChocsLa Ville de Neuchâtel interdit les soirées estudiantines à la Case à Chocs

Top