22.11.2018, 12:24

La Boutique du livre, à Neuchâtel, a trouvé des repreneurs

chargement
Karim Karkeni a repris la Boutique du livre, à Neuchâtel, avec Stéphane Borel.

 22.11.2018, 12:24 La Boutique du livre, à Neuchâtel, a trouvé des repreneurs

Commerce En avril dernier, Esther Ludi décidait de fermer la Boutique du livre, à la rue des Chavannes, à Neuchâtel. Deux passionnés ont décidé de donner un second souffle à la librairie.

Bonne nouvelle! Nous vous avions annoncé sa fermeture en avril dernier, la Boutique du livre, à Neuchâtel, n’a finalement pas mis la clé sous la porte. Certes, Esther Ludi, l’ancienne patronne de la librairie de la rue des Chavannes, a cessé ses activités. Mais Karim Karkeni et Stéphane Borel, deux anciens clients, ont décidé de sauver la boutique de seconde main.

«Stéphane m’a envoyé un message un peu déconne en me demandant si je voulais la reprendre avec lui. J’avais envie de m’investir dans un endroit où je pourrais mettre en application ma façon de voir la citoyenneté et la transmission», raconte Karim Karkeni.

A lire aussi : Mot de la fin pour la Boutique du livre à Neuchâtel

Espace pour les rencontres

Les deux copains ont fait leurs études ensemble. Stéphane Borel est linguiste à l’Université de Genève. Karim Karkeni jongle avec plusieurs jobs. «Ça a rassuré Esther de savoir que nous n’avons pas l’ambition de gagner notre vie avec ça.» Pour pouvoir racheter le fond commerce, d’une valeur de 35’000 francs, les deux amis ont récolté 15’000 francs via une campagne de financement participatif et reçu l’aide de proches.

Karim Karkeni souhaite vendre «des livres d’occasion et de bonne qualité, entre un et quinze francs.» La bibliophilie, ils la laissent au Cabinet d’amateur, sis Escalier du Château: «J’envoie tous ceux qui ont des demandes particulières chez Marc Mettler.»

Les repreneurs de la Boutique du livre ont également mis en place un espace dédié aux rencontres: «Ce local n’est pas forcément lié aux livres. Il est à disposition de tout ce qui est d’ordre créatif.» De quoi faire (re)vivre les lieux.


À lire aussi...

CommerceMot de la fin pour la Boutique du livre à NeuchâtelMot de la fin pour la Boutique du livre à Neuchâtel

Top