16.09.2020, 14:44
Lecture: 4min

L’épouse du prévenu craint pour sa vie lorsque ce dernier sortira de prison

Premium
chargement
Gifles, bras tordus, coup de poing... le prévenu s'en prenait régulièrement à son épouse, indique l'acte d'accusation (image d'illustration).

Violence de genre Un homme au caractère intraitable et présentant le risque majeur de commettre l’irréparable risque l’internement ou même l’expulsion du territoire. Trois femmes à la tête du tribunal criminel pour juger cette délicate affaire de violence conjugale.

Cheveux longs et large barbe blanche, poussé par des agents, le prévenu est arrivé en fauteuil roulant, ce mardi 15 septembre, à l’audience du Tribunal criminel, à Boudry. Son épouse est sur le banc des plaignants, de l’autre côté du paravent qui la protège du regard de son tortionnaire. Trois de leurs enfants majeurs font partie du public. Comme leur maman, ils auront toutes les peines du monde à contenir leurs larmes durant ce procès.

Les infractions – qu’il...

À lire aussi...

JusticeCourte peine de prison et mesure institutionnelle pour l’homme qui terrorisait son épouseCourte peine de prison et mesure institutionnelle pour l’homme qui terrorisait son épouse

Journalisme«Le Temps» et «Le Courrier» distingués par le prix Femmes et Médias«Le Temps» et «Le Courrier» distingués par le prix Femmes et Médias

Top