27.06.2018, 17:35

Une ancienne élue revient siéger, et Saint-Blaise implose

Premium
chargement
C'est d'abord une méconnaissance de la loi qui a mené les autorités à se chamailler.

Politique Une conseillère générale qui avait démissionné revient siéger pour deux séances, à la demande de son parti. Illégal selon certains. Ce cas met en lumière des habitudes contestables.

«Vu les histoires que ça engendre, je me dis je n’aurais jamais dû accepter de revenir au Conseil général.»

Des histoires, c’est vrai qu’il s’en passe depuis plusieurs semaines à Saint-Blaise. Accusations à tout va. Allons-y aussi pour les insultes. Motif? La réélection d’une ancienne conseillère générale.

Catherine Simonetta a obtenu un siège aux législatives de 2016....

À lire aussi...

NeuchâtelLes dés sont jetés en vue de la construction du quartier de Tivoli sud, à SerrièresLes dés sont jetés en vue de la construction du quartier de Tivoli sud, à Serrières

EnergieNeuchâtel donne un coup de pouce aux propriétaires pour installer des panneaux solairesNeuchâtel donne un coup de pouce aux propriétaires pour installer des panneaux solaires

Elections communalesSolidarités réclame un recomptage des voix en Ville de NeuchâtelSolidarités réclame un recomptage des voix en Ville de Neuchâtel

Action caritativeNeuchâtel: une balançoire pour fauteuil roulant offerte aux Perce-NeigeNeuchâtel: une balançoire pour fauteuil roulant offerte aux Perce-Neige

HéritagePeseux ne veut pas donner à Neuchâtel la fortune d’Adolphe FornachonPeseux ne veut pas donner à Neuchâtel la fortune d’Adolphe Fornachon

Top