27.06.2018, 17:35

Une ancienne élue revient siéger, et Saint-Blaise implose

Premium
chargement
C'est d'abord une méconnaissance de la loi qui a mené les autorités à se chamailler.

Politique Une conseillère générale qui avait démissionné revient siéger pour deux séances, à la demande de son parti. Illégal selon certains. Ce cas met en lumière des habitudes contestables.

«Vu les histoires que ça engendre, je me dis je n’aurais jamais dû accepter de revenir au Conseil général.»

Des histoires, c’est vrai qu’il s’en passe depuis plusieurs semaines à Saint-Blaise. Accusations à tout va. Allons-y aussi pour les insultes. Motif? La réélection d’une ancienne conseillère générale.

Catherine Simonetta a obtenu un siège aux législatives de 2016....

À lire aussi...

Café citoyenNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internetNeuchâtel: un café citoyen pour débattre des enjeux sociaux et politiques d’internet

EpidémieCoronavirus: Le jeune Neuchâtelois n’a pas développé de symptômesCoronavirus: Le jeune Neuchâtelois n’a pas développé de symptômes

NeuchâtelNeuchâtel: la Case à chocs a frôlé la catastropheNeuchâtel: la Case à chocs a frôlé la catastrophe

La Case à chocs a frôlé la catastrophe

Des dizaines de jeunes d’à peine 16 ans ont été pris dans un mouvement de foule, samedi 15 février à la Case à chocs, à...

  18.02.2020 05:30
Premium

Cinéma«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret«Thiel le Rouge», sur la piste d’un espion neuchâtelois très discret

RéaménagementNeuchâtel: le projet des Jeunes-Rives semble séduire jusqu’au TCSNeuchâtel: le projet des Jeunes-Rives semble séduire jusqu’au TCS

Top