L’artiste Ivan Moscatelli veut offrir un kiosque à musique à Neuchâtel

chargement

Projet L’artiste neuchâtelois Ivan Moscatelli aimerait installer un kiosque à musique derrière le Collège latin. Il a reçu le soutien du célèbre architecte Mario Botta.

 04.01.2019, 14:00
Le projet de kiosque à musique de l'artiste neuchâtelois Ivan Moscatelli.

Parmi ses nombreux rêves, l’artiste neuchâtelois Ivan Moscatelli voudrait voir la création d’un kiosque à musique qu’il a lui-même imaginé… il y a près de dix ans. Malheureusement, selon lui, la Ville fait «la sourde oreille».

Son projet, d’une hauteur de quatre mètres, est composé de quatre piliers qui tournent sur eux-mêmes et d’un toit. Evidemment, il y a une symbolique: «Notre vie est basée sur quatre piliers instables. La vie affective, la santé, la vie professionnelle et la maison. Nous devons trouver un équilibre.»

Le soutien de Mario Botta

Cette année, Ivan Moscatelli a reçu le soutien d’un architecte, et pas n’importe lequel: Mario Botta, auteur du Centre Dürrenmatt, du Musée Tinguely à Bâle, ou encore du Musée d’art moderne de San Francisco. Le Tessinois a écrit aux autorités communales de Neuchâtel en juin dernier.

Dans cette lettre, il assure que le projet d’Ivan Moscatelli est «une œuvre d’art contemporaine très intéressante, capable de revitaliser une partie de la ville historique de Neuchâtel». Un courrier qui a touché l’artiste.

Ivan Moscatelli imagine son œuvre derrière le Collège latin, où le dernier kiosque à musique a été enlevé «il y a plus de cent ans». Il serait construit «par un ingénieur. Je pense que son coût ne dépasserait pas les 100’000 francs.» L’artiste ne compte pas faire payer ses honoraires: «J’ai l’intention d’offrir le projet à la ville.»

Trouver une solution

Ne serait-ce pas l’occasion d’occuper cet espace que les autorités veulent repenser? «Nous trouvons ce projet intéressant, mais une motion déposée au Conseil général pour la création d’un kiosque à musique au sud du Collège latin n’a pas été acceptée. Des études doivent être faites pour plusieurs aménagements au bord du lac», explique Thomas Facchinetti, conseiller communal en charge de la culture.

Cependant, «ce serait bien que nous puissions trouver une solution. La maxime de Neuchâtel est ‘art de vivre et innovation’. Un kiosque à musique représente l’art de vivre, et le projet d’Ivan Moscatelli l’innovation.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PromotionLe Vallon de l'Ermitage s'affiche à travers le paysLe Vallon de l'Ermitage s'affiche à travers le pays

CirculationGare aux fermetures nocturnes de l’A5 sur le LittoralGare aux fermetures nocturnes de l’A5 sur le Littoral

AccidentUn écolier blessé par un bus à NeuchâtelUn écolier blessé par un bus à Neuchâtel

NominationLa Ville de Neuchâtel se dote d’une déléguée à l’égalitéLa Ville de Neuchâtel se dote d’une déléguée à l’égalité

JusticeQuinze militants pro-climat jugés à Neuchâtel: «L’histoire nous donnera raison»Quinze militants pro-climat jugés à Neuchâtel: «L’histoire nous donnera raison»

Top