26.11.2018, 15:54

Jane Birkin, accompagnée par l’Ensemble symphonique Neuchâtel, a rendu hommage à Serge Gainsbourg

chargement
Le public a réservé à l'ex-compagne de Serge Gainsbourg trois standing ovations.

Hommage Pour ses 25 ans, Médecins du monde s’est offert un concert de l’ex-fan des sixties. Jane Birkin, entourée par l’Ensemble symphonique Neuchâtel, était dimanche sur la scène d’un théâtre du Passage bondé pour rendre hommage à son ex-compagnon Serge Gainsbourg. Séquence émotion.

 

«Serge, cet homme incroyablement drôle et terriblement triste, s’il était là avec nous et ce magnifique orchestre, il serait ému aux larmes». Jane Birkin était terriblement attachante dimanche à Neuchâtel, à la fin de son concert sur la scène d’un théâtre du Passage bondé.

Accompagnée par l’Ensemble Symphonique Neuchâtel (ESN) au grand complet, sa prestation a vraiment tiré les larmes de bien des spectateurs les plus endurcis.

Trois standing ovations

Voix parfois frêle et un brin chevrotante dans les aigus, de «Ces petits riens» à «La Javanaise», en passant par les déclarations d’amour les plus intimes de celui avec lequel elle a vécu douze ans, Jane Birkin a salué Serge Gainsbourg sur les arrangements du Japonais Nobuyuki Nakajima, lui-même au piano. Le public l’a gratifiée de trois standing ovations.

On pouvait tout craindre d’un déferlement symphonique sur des chansons si intimes. «Quand j’ai ouvert la partition», nous dit Alexander Mayer, directeur de l’ESN, «dès le premier moment, j’ai été fasciné et enthousiaste. C’était fantastiquement orchestré et mettait en valeur tout l’orchestre, tous les solistes».

Elle offre une rose à chaque musicien

Et l’ESN, «tombé amoureux de Jane Birkin qui a même apporté une rose à chaque musicien lors du raccord!», s’est surpassé. Il a passé d’un classicisme tranquille au jazz-rock, avec la section des trombones et trompettes debout sur des riffs très soul!


Nago Humbert, fondateur de Médecins du monde, et la chanteuse Jane Birkin dimanche devant l’hôtel Beau-Rivage de Neuchâtel. sp


Comment Médecins du Monde (MDM), qui fêtait ses 25 ans, a-t-il pu offrir pareil joyaux? Nago Humbert, l’un des fondateurs de MDM Suisse: «C’était il y a 22 ans à Montréal. Je travaillais avec Jane, qui s’est engagée avec MDM dès ses débuts. Je lui ai dit: il faut que tu viennes à Neuchâtel. Elle m’a dit: promis! Vingt-deux ans plus tard, la voilà!».

Pas de bénéfice mais de l’émotion

Une bonne affaire pour MDM? Selon Jean-Michel Jordan, directeur, «le but n’était pas le bénéfice. Avec nos sponsors et une salle pleine, on s’en sort. Jane Birkin s’est contentée d’un cachet réduit, les musiciens ont offert une répétition. Le but était de fêter nos 25 ans, de nous faire connaître». Et de nous faire participer à des grands moments d’émotion.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NeuchâtelGrève du Climat met de l’ordre dans les déchets à NeuchâtelGrève du Climat met de l’ordre dans les déchets à Neuchâtel

EconomieLe Forum des entrepreneurs de l’Entre-deux-Lacs avec un des patrons de LinkedInLe Forum des entrepreneurs de l’Entre-deux-Lacs avec un des patrons de LinkedIn

CirculationAppel à témoin après une collision sur l’autoroute dans le tunnel de GorgierAppel à témoin après une collision sur l’autoroute dans le tunnel de Gorgier

TransitionFête des vendanges de Neuchâtel: un quatuor pour rallumer la flammeFête des vendanges de Neuchâtel: un quatuor pour rallumer la flamme

NeuchâtelNeuchâtel: la Case à chocs revoit en urgence ses mesures de sécuritéNeuchâtel: la Case à chocs revoit en urgence ses mesures de sécurité

Top