23.01.2020, 19:09

HE-Arc santé: une «Escape room» aide les étudiants à gérer des situations délicates

chargement
Les étudiants doivent utiliser leurs connaissances pour résoudre un cas pratique.

Formation La Haute Ecole Arc santé de Neuchâtel et Delémont crée une méthode d'apprentissage tirée du jeu de réflexion «Escape room» pour placer ses étudiants dans des situations réelles. L’objectif? Consolider leurs connaissances d’une manière ludique.

Mobiliser toutes ses connaissances afin de résoudre une énigme inspirée d’une «Escape room»? C’est désormais possible pour les étudiants en soins infirmiers à la Haute Ecole Arc (HE-Arc) santé. L’institution située à Delémont et Neuchâtel a présenté sa nouvelle méthode d’enseignement ce jeudi.

Trois scénarios, tirés de situations pratiques, ont été élaborés afin de confronter les étudiants à la réalité du terrain. L’un d’eux, intitulé «Cliniquement vôtre», plonge les participants dans un environnement hospitalier. Ces derniers se retrouvent face à une patiente présentant des complications postopératoires. «Ils ont 45 minutes pour trouver et assembler des données manquantes afin de formuler des jugements cliniques», explique Sabrina Mehiz, l’une des trois «game masters» du projet et maître d’enseignement auprès de la haute-école.

Apprendre à travailler en équipe

Difficulté supplémentaire: les équipes sont formées d’élèves de classes différentes. «Dans le monde professionnel, les étudiants seront amenés à collaborer avec des personnes qu’ils ne connaissent pas forcément», explique Sabrina Mehiz. «Nous voulons développer leurs capacités à travailler ensemble dans ces conditions. Exercer son leadership tout en respectant ses collègues afin de remplir une mission est une qualité indispensable.»

L’école donne ainsi la possibilité à ses étudiants de deuxième année de mettre en application, dans un cadre ludique, les connaissances acquises en première année. Le tout, en développant leur créativité pour résoudre des cas pouvant être rencontrés dans le monde professionnel.

Méthode reconduite en 2020

Une phase de test a été menée cet automne. Convaincue, l’institution a décidé de reconduire le programme pour la volée 2020. Cette méthode d’enseignement pourrait également être développée pour la troisième et dernière année. «L’idée resterait la même. Seul le niveau de difficulté des situations augmenterait.» 

Les scénarios seront modifiés à chaque volée pour éviter les répétitions. Mais pas seulement. «Mes collègues et moi aimons développer notre créativité en ficelant de nouvelles énigmes», rigole Sabrina Mehiz.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéL’Hôpital neuchâtelois fait la chasse aux erreurs médicalesL’Hôpital neuchâtelois fait la chasse aux erreurs médicales

JeuUne escape room au Musée d’histoire de La Chaux-de-FondsUne escape room au Musée d’histoire de La Chaux-de-Fonds

DivertissementNeuchâtel: on a testé pour vous une "escape room" dédiée au trafic d'organesNeuchâtel: on a testé pour vous une "escape room" dédiée au trafic d'organes

Top