13.12.2016, 00:55

Euthanasié à la place d’être apaisé

Premium
chargement
Chopin souffrait d’arthrose de l’arrière-train, mais il était encore plein de vie, assure son propriétaire, inconsolable depuis la tragique confusion  de langage avec son vétérinaire. Celui-ci parle d’un effroyable malentendu.

LE LANDERON Le propriétaire de Chopin souhaitait juste «soulager» son chien des douleurs qui le tenaillaient depuis des années. Le vétérinaire a mal interprété ce vœu et a «endormi» l’animal.

Effroyable malentendu verbal dans un cabinet vétérinaire du Landeron. Chopin, un golden retriever de 14 ans, a été euthanasié alors que son propriétaire voulait simplement calmer les douleurs de son animal. Pour le malheur du quadrupède, son maître a utilisé le mot «soulager», tout à fait à propos en la circonstance. Mais le vétérinaire a interprété ce verbe comme...

À lire aussi...

FormationExamens à l’Uni de Neuchâtel: nouvelle revendicationExamens à l’Uni de Neuchâtel: nouvelle revendication

MobilitéCoronavirus: TransN recommande… de ne pas prendre les transports publicsCoronavirus: TransN recommande… de ne pas prendre les transports publics

SportBoudry: la capoeira se réinvente et se pratique aussi en ligneBoudry: la capoeira se réinvente et se pratique aussi en ligne

EconomieCoronavirus: Peseux renonce à ses loyers commerciaux d’avril et maiCoronavirus: Peseux renonce à ses loyers commerciaux d’avril et mai

EntraideLe Domaine Grisoni a offert 300 bouteilles de moût de raisin à des soignantsLe Domaine Grisoni a offert 300 bouteilles de moût de raisin à des soignants

Top