29.03.2016, 18:45

En 2009, l'Etat de Neuchâtel a versé une indemnité proche d'un an de salaire pour se délier d'un chef de service

chargement
Les locataires du Château ont versé, en 2009, près d'un an de salaire au chef du Service de l'emploi pour qu'il quitte son poste.

L'accord entre l'Etat de Neuchâtel et le chef du Service de l'emploi devait rester secret. Mais cette clause contrevenait à la loi sur la transparence. Après de longues procédures, la rédaction de "L'Express" et de "L'Impartial" a finalement eu accès à la convention de départ signée entre les deux parties. On y découvre que l'ancien fonctionnaire a reçu, fin 2009, une indemnité brute de 173'100 francs pour quitter son poste du jour au lendemain.

Le montant de l'indemnité correspond à peu près à une année de salaire. La convention précisait que les éventuels gains réalisés dès le 26 novembre (date du départ du chef de service) lui seraient acquis. Et une amende de 30'000 francs menaçait celui qui dévoilerait le contenu de l'accord.

Un article à découvrir ce mercredi dans nos éditions payantes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Chemin de ferEntre Neuchâtel et Colombier, notre nuit sur les rails avec les ouvriers des CFFEntre Neuchâtel et Colombier, notre nuit sur les rails avec les ouvriers des CFF

MusiquePeseux: les Chemins de traverse invitent le public dans leurs «Coulisses»Peseux: les Chemins de traverse invitent le public dans leurs «Coulisses»

FestisubLes profondeurs de la planète attendent les visiteurs de FestisubLes profondeurs de la planète attendent les visiteurs de Festisub

ExpositionLe château de Valangin montre les dessous de l’histoireLe château de Valangin montre les dessous de l’histoire

HistoireDécouvrir le révolutionnaire Aimé Humbert sous la yourte de NeuchâtelDécouvrir le révolutionnaire Aimé Humbert sous la yourte de Neuchâtel

Top