08.10.2018, 12:12

Echauffourées au terme du match entre Neuchâtel Xamax et le FC Sion

chargement
Environ 120 Sédunois ont cherché à aller au contact des supporters xamaxiens au terme de la rencontre entre les clubs ce dimanche à la Maladière.

Football Des affrontements ont eu lieu entre des ultras du FC Sion et la police au terme du match entre Xamax et l'équipe valaisanne ce dimanche après-midi.

«C’est toujours la même chose, il faut tirer des gommes pour  qu’une partie des supporters sédunois prennent l’itinéraire prévu jusqu’à la gare».

Le porte-parole de la police neuchâteloise, Pierre-Louis Rochaix, est las. Malgré le match nul, la rencontre entre Neuchâtel Xamax et le FC Sion s’est  terminée dans une violente agitation,  dimanche après-midi à Neuchâtel.

A lire aussi : Comment Xamax gère la sécurité en Super League

120 Sédunois prêts à en découdre

Au terme du match à la Maladière, certains ultras sédunois n’ont pas pris le chemin de la gare, voulant en découdre avec une bonne centaine d’ultras neuchâtelois, non loin de leur stamm à la rue de Gibraltar.

La police est intervenue, afin d’obliger environ 120 Sédunois  – sur un total de près de 500 Valaisans – à prendre la ruelle Vaucher pour se rendre à la gare.  La confrontation a eu lieu le long de la rue Pierre-à-Mazel, à la hauteur du garage Senn.

Après les sommations d’usage, les forces de l’ordre ont effectué une dizaine de tirs avec des balles en caoutchouc et utilisé des grenades détonantes ainsi que du spray au poivre.  Les ultras des deux équipes ne sont pas parvenus à s’approcher et aucun blessé n’est pour l’heure à déplorer, précise Pierre-Louis Rochaix.

Place de la Gare bloquée

La place de la Gare a été bloquée pendant près d’une heure et le train spécial en direction de Sion est parti avec dix minutes de retard sur l’horaire prévu. Quelques dommages ont été constatés sur de la signalisation – une «borne abeille» a été arrachée –, des vitrines ont été taguées et des véhicules ont subi de légers dégâts.

Un dispositif de sécurité particulier avait été mis en place pour prévenir les débordements lors de ce match «à risque». Plus de cent policiers, dont des renforts d’autres cantons, ont été mobilisés pour l’occasion. La force de l’habitude, diraient certains. «C’est le quatrième derby entre Neuchâtel Xamax et le FC Sion qui se termine par des échauffourées», indique Pierre-Louis Rochaix

Interdits de stade, voire de déplacement

Une enquête est en cours afin d’identifier les acteurs de ces affrontements. Les «fauteurs de troubles» risquent de se voir infliger une amende, voire de se faire signifier une interdiction de stade ou de déplacement durant les matches.

 


À lire aussi...

Super LeagueXamax-Sion: Constantin en hélico à la RiveraineXamax-Sion: Constantin en hélico à la Riveraine

Super LeagueXamax - Sion 1-1: ce qu'il faut retenirXamax - Sion 1-1: ce qu'il faut retenir

live
Live-tickerXamax et Sion se neutralisent à la MaladièreXamax et Sion se neutralisent à la Maladière

Derby à la MaladièreXamax et Sion défendent bien le foot romandXamax et Sion défendent bien le foot romand

Top