11.02.2020, 19:34

Dernière survivance d’un éphémère parti cantonal, le Ralliement de Corcelles-Cormondrèche se saborde

Premium
chargement
Le Ralliement quittera le Conseil général de Corcelles-Cormondrèche.

Politique Après plus de 75 ans d’activités, le Ralliement de Corcelles-Cormondrèche, dernière section survivante d’un parti cantonal né en 1941, ne survivra pas à la fusion avec Neuchâtel. Certains de ses membres rejoindront les Vert’libéraux.

Bonne prise pour les Vert’libéraux du grand Neuchâtel dans la perspective des prochaines élections communales du 14 juin. Le parti récupérera les membres du Ralliement de Corcelles-Cormondrèche qui souhaitent poursuivre une activité politique dans la nouvelle commune fusionnée.

Le Ralliement, entré dans la vie politique locale avec fracas en 1944, a en effet décidé vendredi soir de mettre un terme à son existence à la fin de la législature. Celle-ci se terminera, dans les quatre...

À lire aussi...

PolitiqueNeuchâtel: deux candidats et un appel du pied aux VertsNeuchâtel: deux candidats et un appel du pied aux Verts

FusionCorcelles-Cormondrèche: le Conseil général a voté le dernier budget de son histoireCorcelles-Cormondrèche: le Conseil général a voté le dernier budget de son histoire

PolitiqueLes vert’libéraux neuchâtelois affichent leurs ambitions communalesLes vert’libéraux neuchâtelois affichent leurs ambitions communales

PronosticsVerts et Vert’libéraux pourraient être majoritaires à l'exécutif de la commune fusionnée de NeuchâtelVerts et Vert’libéraux pourraient être majoritaires à l'exécutif de la commune fusionnée de Neuchâtel

AménagementCorcelles-Cormondrèche: beaucoup de questions autour des futurs quartiersCorcelles-Cormondrèche: beaucoup de questions autour des futurs quartiers

Questions autour des futurs quartiers

Le Conseil général de Corcelles-Cormondrèche a accepté, lundi soir, de débloquer un crédit pour un plan d’affectation...

  29.10.2019 16:45
Premium

Top