12.06.2019, 16:00

Dernière ligne droite pour les tunnels sous Neuchâtel

chargement
La bretelle d'entrée de Monruz sera fermée dès le 1er juillet prochain.

Chantier Les ouvriers voient le bout du tunnel. Ils n’ont plus qu’un demi-tube sous Neuchâtel à revoir d’ici l’automne. La bretelle de Monruz sera fermée durant cette période.

Encore une moitié de tube et ce sera bon. Les travaux dans les tunnels, sous la ville de Neuchâtel, entamés en 2014, approchent de leur conclusion. Le 1er juillet prochain, le chantier passera sur la voie nord du tunnel nord, entre Saint-Blaise et la Maladière. Et ce, jusqu’à la prochaine pause hivernale. Il ne restera alors plus que quelques finitions et la pose des marquages en 2020.

«Ce qui sera particulier cette année, c’est qu’il y aura passablement de nuits de fermeture», précise Olivier Floc’hic, porte-parole de l’Office fédéral des routes (Ofrou). Il en est prévu près de 170, notamment pour la mise en service des nouveaux systèmes de sécurité et de gestion, dans la nuit du 5 au 6 octobre prochain.

Les éléments électromécaniques (signalisation, éclairage, caméras, etc.) vont être posés avant ce dernier basculement. Dès cet automne, tous les tunnels seront uniformément gérés depuis les nouveaux systèmes, explique Pierre Rossel, du bureau d’appui au maître d’ouvrage. Une grosse batterie de tests sera alors effectuée, durant trois semaines en octobre. L’entier des tunnels sera alors fermé chaque nuit.

Bretelle fermée à Monruz

Avant cela, de gros travaux de génie civil seront menés à Monruz. La réfection d’un mur de soutènement obligera les ouvriers à complètement fermer la bretelle d’entrée et à dévier la circulation vers la bretelle de la Maladière. «Les études de trafic nous disent qu’il peut y avoir des soucis à certaines heures. Nous allons mettre en place des vigiles pour faciliter la circulation dans les deux giratoires entre Monruz et la Maladière afin d’éviter les reflux sur l’autoroute», précise Olivier Floc’hic.

Lequel profite de préciser que 10% des coûts totaux des travaux ont concerné des mesures prises pour maintenir le trafic routier durant le chantier. En 2019, ce sont 37,5 millions de francs de fonds fédéraux qui ont été et seront dépensés pour les tunnels sous Neuchâtel. Une somme divisée à parts égales cette année entre génie civil et équipement, conclut le porte-parole de l’Ofrou.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Circulation routièreAutoradio et radars pour sécuriser les tunnels sous NeuchâtelAutoradio et radars pour sécuriser les tunnels sous Neuchâtel

Signalisation autoroutièreLa fin du marquage au sol dans les tunnels sous Neuchâtel fait paniquer des automobilistesLa fin du marquage au sol dans les tunnels sous Neuchâtel fait paniquer des automobilistes

Top