18.09.2020, 19:00

Courte peine de prison et mesure institutionnelle pour l’homme qui terrorisait son épouse

Premium
chargement
Le tribunal a retenu toutes les accusations dénoncées par la femme du prévenu, hormis les faits prescrits, à l'instar d'un coup de poing (image d'illustration).

Justice Le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers ordonne un traitement institutionnel en milieu fermé à l’encontre de l’homme qui a menacé de mort sa femme et au moins un de ses enfants. Les juges renoncent à l’expulsion du pays.

Le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Travers a condamné, ce vendredi, l’homme qui infligeait lésions corporelles, voies de fait, menaces et contraintes à son épouse, à 12 mois ferme de prison et à un traitement institutionnel en milieu fermé. Les trois juges ont retenu la pleine responsabilité du prévenu, qui a toujours contesté l’entier des griefs depuis qu’il a été incarcéré à titre préventif.

Le tribunal n’a pas cherché à clarifier si le sexagénaire ment ou pas,...

À lire aussi...

Violence de genreL’épouse du prévenu craint pour sa vie lorsque ce dernier sortira de prisonL’épouse du prévenu craint pour sa vie lorsque ce dernier sortira de prison

Effrayant climat de tyrannie familiale

Un homme au caractère intraitable et présentant le risque majeur de commettre l’irréparable risque l’internement ou...

  16.09.2020 14:44
Premium

Top