Ces Neuchâteloises militent pour que le consentement entre dans le Code pénal

chargement

Manifestation Les membres du Collectif neuchâtelois pour la grève féministe ont réalisé une action ce mercredi à Neuchâtel. Elles demandent que le viol soit redéfini dans le Code pénal.

 25.11.2020, 20:25
Premium
Les militantes avaient choisi de se déguiser en «Servante écarlate», ce mercredi soir à Neuchâtel.

«La définition actuelle du viol dans le Code pénal se base sur une vision stéréotypée de ce qu’est réellement un viol.» Diane Matthys fait partie du Collectif neuchâtelois pour la grève féministe. Ce mercredi, une action a été réalisée dans la capitale cantonale à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des...

À lire aussi...

ParitéAbus sexuels: la justice est souvent impuissante à soutenir les victimesAbus sexuels: la justice est souvent impuissante à soutenir les victimes

AgressionsCoronavirus: les violences envers les femmes explosent depuis la pandémieCoronavirus: les violences envers les femmes explosent depuis la pandémie

PresseSexisme : les médias traitent encore trop le viol comme un fait diversSexisme : les médias traitent encore trop le viol comme un fait divers

NationalViol: pas encore de durcissement des peinesViol: pas encore de durcissement des peines

SociétéViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silenceViolences conjugales: des pistes pour oser briser le silence

Top