18.12.2018, 05:31

Boudry veut de meilleurs transports publics

chargement
La liaison avec le tram et les lignes 612-613, exploitées jusqu'au début du mois par TransN et reprise depuis par CarPostal, est particulièrement pointée du doigt par la résolution.

Conseil général Le Conseil général de Boudry a adopté une résolution pour signifier son mécontentement quant à la fiabilité des transports publics desservant la commune.

Pour les élus de Boudry, il y a urgence. Les transports publics desservant la commune ne sont pas assez fiables. Ce lundi 17 décembre, le Conseil général a adopté à une très large majorité une résolution signifiant leur mécontentement aux autorités cantonales.

«Le but, c’est de taper du poing sur la table», résume Romain Dubois. Le texte, dont le jeune conseiller général socialiste est le premier signataire, liste certains soucis qui touchent les transports publics de la commune. Il s’agit principalement de correspondances pas toujours assurées. «Et si leur fiabilité n’est pas aux rendez-vous, on va dégoûter les utilisateurs.»

«En retard»

La liaison entre lignes 612 et 613, qui viennent d’être reprises par CarPostal à TransN, avec le tram et le train sont visées. «Plusieurs fois par mois, et parfois par semaine, le bus de Perreux arrive à l’arrêt du Littorail après le départ du tram. A chaque fois, au moins une vingtaine de Boudrysans arrivent en retard d’au moins quinze minutes à leurs rendez-vous.»

Le texte a toutefois été amendé sur proposition PLR. Les références à la suppression des courses scolaires supplémentaires pour Cescole ou à la fin de l’arrêt des Isles y ont été supprimées. Si la gauche y voyait une aggravation des problèmes, pour les élus de droite, il est trop tôt pour tirer des conclusions à ces propos, les changements datant seulement d’une grosse semaine.

A lire aussi : Boudry: un arrêt supprimé avec effet immédiat sur la ligne du Littorail

«L’espoir est là»

Sans compter que «l’espoir est là de trouver une solution avec CarPostal», a relevé le conseiller communal Jean-Pierre Leuenberger. Annonçant une prochaine séance avec l’école et l’entreprise de transport, il n’a pas manqué de rappeler, démonstration à l’appui, que les jeunes scolarisés à Cescole peuvent toujours rentrer chez eux à midi, via le tram.

S’il a tempéré les ardeurs du législatif au sujet de ces courses scolaires – pourtant plébiscitées par une pétition signée par 170 élèves -, le Conseil communal de Boudry a annoncé avoir déjà écrit au Conseil d’Etat au sujet de la suppression de l’arrêt de tram des Isles. Davantage que la suppression, c’est la manière de faire, sans consultation, qui est décriée.

Fortes du texte adopté lundi soir, les autorités boudrysannes espèrent désormais voir les autorités cantonales s’emparer du sujet et proposer des améliorations. Et Romain Dubois d’espérer des réponses rapides. «On a l’impression que le mécontentement n’est pas encore arrivé assez fort au service cantonal des transports.» 

Le budget avalisé

Le Conseil général a également validé lundi soir le budget 2019 de la commune, bénéficiaire de 361’000 francs sur 28,1 millions de total de charges. Il a aussi avalisé trois crédits de rénovation pour les collèges boudrysans, pour un total de 140’000 francs.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TransportsCarPostal va récupérer deux lignes de bus exploitées par TransNCarPostal va récupérer deux lignes de bus exploitées par TransN

Top