19.12.2018, 18:41

Bientôt plus de bus les samedis à la rue du Seyon de Neuchâtel

chargement
Dès mars 2019, les bus ne passeront plus les samedis à la rue du Seyon, à Neuchâtel.

Mobilité Après plusieurs tests concluants, les bus ne rouleront plus à la rue du Seyon le samedi. La Ville de Neuchâtel souhaite également réguler davantage le trafic en vue des quarante ans de la zone piétonne.

Entendre «bip, bip, bip» à la rue du Seyon de Neuchâtel, c’est bientôt fini. Mais que les samedis. Dès le 2 mars 2019, la ligne de bus 101 ne passera plus par le centre-ville ce jour-là. Le détournement se fera par la rue des Bercles.

«Chose promise, chose due» a déclaré Violaine Blétry-de Montmollin lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mercredi La conseillère communale a rappelé qu’il s’agissait d’une demande effectuée par les citoyens lors de la démarche participative de 2016.

Sa collègue Christine Gaillard a assuré que, lors des quatre samedis tests, «l’offre a bien fonctionné. Il y avait autant de passagers que les autres samedis.» Pour garantir le respect de l’horaire, «la Ville va financer un bus supplémentaire». Le coût, pour ces dix mois, s’élève à «68’000 francs».

A lire aussi : La rue du Seyon, à Neuchâtel, 100% piétonne les derniers samedis du mois

Année test

Pourquoi ne pas proposer le détournement le reste de la semaine? «Nous voulons déjà voir ce qu’il va se passer.» Car il s’agit bel et bien d’une année test: «Nous allons observer les comportements et les statistiques», précise Christine Gaillard.

Autre nouvelle: la Ville a décidé de réguler davantage le trafic dans la zone piétonne dès l’automne 2019, comme l’explique Violaine Blétry-de Montmollin: «Nous allons installer des bornes.» Les livraisons pourront se faire le matin, selon un horaire qui sera précisé à l’avenir.

Des zones de chargement et de déchargement sont prévues autour de la zone piétonne. Evidemment, des véhicules pourront toujours accéder à la zone «en cas d’urgence». Tout cela à condition que «le Conseil général nous suive dans ce beau projet».

Commerçants contents

Concernant la facette économique, le conseiller communal Fabio Bongiovanni considère que ces différentes actions représentent «une chance de créer un nouveau dynamisme». Un message approuvé par Susanne Dändliker, représentante de l’association des commerçants «Neuchâtel Centre»: «C’est quelque chose que nous attendions depuis des années. Les gens qui passent à pied s’arrêtent. Pas ceux qui sont en bus.»

Même si tous les commerçants n’approuvent pas forcément le projet, Susanne Dändliker, qui possède une bijouterie le long de la rue du Seyon, est optimiste: «Je me réjouis que nous sortions, que nous animions les rues, que les restaurateurs puissent installer des terrasses». De quoi fêter dignement les quarante ans de la zone piétonne, l’année prochaine… dans une vraie zone piétonne.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NEUCHÂTELRue du Seyon sans bus, pas pour tout de suiteRue du Seyon sans bus, pas pour tout de suite

NEUCHÂTELRue du Seyon sans bus? Vous êtes plutôt «pour»Rue du Seyon sans bus? Vous êtes plutôt «pour»

Top