26.04.2018, 16:22

Autoradio et radars pour sécuriser les tunnels sous Neuchâtel

chargement
Un des radars de la Police neuchâteloise en action le long du chantier des tunnels sous Neuchâtel.

Circulation routière Après la série d’accidents dans les tunnels entre Neuchâtel et Marin, l’Ofrou et la police ont mis en place des mesures sécuritaires.

"Message de la police. Vous entrez dans une zone de chantier. Respectez la signalisation et la limitation de vitesse. Bonne route."

Depuis deux jours, les automobilistes fréquentant les tunnels sous Neuchâtel ont pu entendre ce message trilingue sur leur autoradio, selon le principe des inforoutes. Il s’agit de l’une des mesures de sécurité supplémentaires mises en place après la série d’accidents intervenus lors de l’ouverture du chantier entre La Maladière et Marin. Une série immortalisée par les caméras de surveillance et dont le film diffusé par la police a été largement visionné sur le Net.

A lire aussi : >> Lire "Conducteurs imprudents dans une vidéo de la Police neuchâteloise"

"Le but de ces messages est de créer davantage d’attention chez l’automobiliste", précise Olivier Floc’Hic, porte-parole de l’Office fédéral des routes (Ofrou). "Les usagers sont prévenus deux fois durant leur trajet", précise Mathieu Bry, responsable de la direction locale des travaux. Et ce, en plus de la signalisation de chantier mise en place.

A l’inverse, d’autres éléments doivent éviter de distraire l’automobiliste. Des ailettes placées sur les rails du chantier le masquent afin de ne pas attirer le regard des conducteurs.  

Contrôles radars

La Police neuchâteloise procède également à des contrôles radars plus fréquents dans les tubes, limités à 60 km/h dans la zone de chantier. 
Les responsables de l’Ofrou parlent d’un taux d’automobilistes en excès de vitesse proche des 13% "contre environ 2% sur une autoroute en conditions normales".

Des excès surtout localisés sur la voie de gauche à en croire l’opérateur de police en charge des contrôles. "Sur la voie lente, il y a les camions qui respectent les limitations. Ils n’ont pas beaucoup de place", explique-t-il.

Le chantier avance

Les travaux de rénovation des tunnels entre Neuchâtel et Marin avancent bien, selon David Corvalan, chef de projet pour l’Ofrou. Alors que les travaux de génie civil (réfection des bétons, etc.) se déroulent de nuit, la journée est consacrée à la partie électromécanique (câbles, éclairages, signalisation, etc.). Les ouvriers ont aussi ouvert des passages entre les tubes, pour garantir des voies de fuite en cas d’accident.

Localisé sur la voie rapide chaussée Bienne jusqu’en juin, le chantier basculera alors sur la voie de gauche, jusqu’à l’automne. Idem en 2019, dans l’autre tube.

Des accès ont été creusés entre les deux tubes. En cas d'accident sur le tube en bidirectionnel, les usagers doivent pouvoir se mettre à l'abri sans avoir à traverser les voies de ciculation. (Matthieu Henguely)

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EnvironnementNeuchâtel: travaux d’entretien prévus dans la forêt de ChaumontNeuchâtel: travaux d’entretien prévus dans la forêt de Chaumont

Culture à domicileA Neuchâtel, le théâtre du Passage s’invite chez les spectateursA Neuchâtel, le théâtre du Passage s’invite chez les spectateurs

PandémieCoronavirus: La Grande Béroche informe et soutient ses aînésCoronavirus: La Grande Béroche informe et soutient ses aînés

DétenteLe coronapéro? «ArcInfo» a tenté l’expérienceLe coronapéro? «ArcInfo» a tenté l’expérience

PandémieCoronavirus: la Ville de Neuchâtel prend des mesures pour soulager les acteurs locauxCoronavirus: la Ville de Neuchâtel prend des mesures pour soulager les acteurs locaux

Top