Atteinte d’endométriose sévère, une Neuchâteloise témoigne

chargement

Santé Atteinte d’une forme sévère d’endométriose, une maladie gynécologique encore méconnue, Saroj Gagnebin Bourquin a décidé de témoigner pour éviter à d’autres son calvaire.

  13.03.2019, 19:29
Lecture: 5min
Premium
Saroj Gagnebin Bourquin est co-responsable de l'antenne neuchâteloise de S-endo, une association qui vient en aide aux femmes atteintes d'endométriose.

Saroj Gagnebin Bourquin nous reçoit dans le salon de son élégante maison de Bevaix. Elle nous apparaît souriante et pleine d’entrain. Pourtant, même si elle n’en laisse rien paraître, elle souffre. Terriblement.

Comme une femme sur dix en Suisse, la Bevaisanne est atteinte d’endométriose, une maladie gynécologique relativement méconnue (lire ci-dessous). Elle en est au stade 4, le...

À lire aussi...

NominationUne nouvelle cheffe pour les espaces verts de la Ville de NeuchâtelUne nouvelle cheffe pour les espaces verts de la Ville de Neuchâtel

CampingLes résidents à l’année du camping de Lignières sommés de partirLes résidents à l’année du camping de Lignières sommés de partir

ImmobilierNeuchâtel: opération séduction réussie pour le projet immobilier Tivoli sudNeuchâtel: opération séduction réussie pour le projet immobilier Tivoli sud

ExpositionColombier: l’organique à l’honneur de la galerie NumagaColombier: l’organique à l’honneur de la galerie Numaga

JusticeNeuchâtel: quatre ans et demi requis pour avoir voulu tuer son ex-compagneNeuchâtel: quatre ans et demi requis pour avoir voulu tuer son ex-compagne

Top