21.12.2018, 16:42

A Neuchâtel, la musique classique est à la fête pendant les fêtes

chargement
Les concerts à la Collégiale sont aussi l’occasion de redécouvrir ce fleuron de Neuchâtel.

Fêtes Magie de Noël? Les concerts de musique classique drainent un public différent et plus large que d’habitude pendant les fêtes. Exemples à la Collégiale avec trois rendez-vous très courus.

Que l’on sacrifie ou pas aux rituels de Noël, la période des fêtes demeure un temps suspendu, un moment à part et une superbe occasion de découvrir autrement la musique classique.

«A Noël et à Nouvel An, nous accueillons clairement un autre public», affirme Simon Peguiron, organiste à La Collégiale de Neuchâtel et organisateur des concerts en ce lieu. Chacun dans leur style, les concerts de Noël et de Nouvel An donnent «une image de la musique classique différente de celle que l’on a parfois», ajoute le musicien.

Un Noël romantique

L’Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns (1835-1921) est au programme du traditionnel concert du 25 décembre avec l’Ensemble vocal de la Collégiale et les solistes Julie Cavalli, soprano, Raphaël Favre, ténor, Pierre Héritier, baryton. Marie Trottmann sera à la harpe et Simon Peguiron à l’orgue.

Cette cantate, chantée en latin, conte l’histoire de la Nativité dans un climat pastoral empreint du romantisme français. Le concert débutera par des pièces enfantines de «Ma Mère l’Oye» de Ravel et s’achèvera par quelques chants de Noël.

Pas forcément religieux

«Nous ne choisissons pas forcément des œuvres connotées Noël», précise Simon Peguiron. «Il y a toute une frange de la population qui vient à nos concerts pour la dimension simplement spirituelle de ces moments, bien au-delà de toute célébration religieuse. Pour beaucoup, ce sont des moments de méditation avec toute la liberté d’imaginaire qu’offre la musique.»

Le concert durera à peine une petite heure. Une formule idéale pour un public élargi et diversifié. «A Noël, le public ne souhaite pas forcément un long concert», ajoute l’organiste.

A la carte et au champagne

Tout autre style et autre public pour le festif concert de Nouvel An. Le 1er janvier, dans une Collégiale pleine à craquer, c’est le public qui choisit les œuvres interprétées par les organistes Guy Bovet et Simon Peguiron. Chacun peut faire part de ses souhaits jusqu’au 26 décembre.

«On arrive à un mélange des genres incroyable, c’est très réjouissant», souligne Simon Peguiron, ravi. Le musicien avoue: «Il y a des œuvres que je n’oserais pas programmer moi-même; c’est comme un jeu, un défi, entre nous et le public. Le fait de donner aux auditeurs le pouvoir d’influencer la programmation, change aussi leur rapport à la musique.» Et les quelques bulles offertes font le reste.

Et aussi

Le 28 décembre, à la Collégiale toujours, Camille Saint-Saëns revient dans le dernier récital de la série des «12 Vendredis à la découverte de l’orgue».

L’organiste russe Liubov Nosova, lauréate de l’Académie de musique de Bâle, interprétera sa célèbre Danse macabre, ainsi que d’autres œuvres, dont le 3e prélude Hambourgeois, dit «Hamburger Totentanz» de Guy Bovet. Pour ce concert et celui du 1er janvier, l’entrée est libre.

Infos pratiques

Collégiale de Neuchâtel:

Concert de Noël, ma 25 décembre à 17h, prix: 25fr (20fr.). Concert du vendredi, vendredi 28 décembre à 18h30, entrée libre. Concert de Nouvel An, ma 1er janvier à 17h, entrée libre. Pour participer à la programmation: simon@nazard.com

Des fèves musicales dans les galettes
Il y a eu «Charlie et la Chocolaterie». Il y aura l’Ensemble symphonique Neuchâtel (ESN) et les confiseries. Du 3 au 5 janvier, pour fêter l’Epiphanie, l’orchestre du canton offrira des fèves musicales. Ces figurines en forme de clé de sol, de notes de musique et d’instruments seront glissées dans les galettes des rois confectionnées par la confiserie Walder à Neuchâtel et le Croissant Show à La Chaux-de-Fonds. Les gourmands chanceux gagneront des billets pour les concerts de l’ESN, et même, pour l’un d’eux, un pass pour la saison 2019-2020. Mais, parmi les centaines de gâteaux, seules 24 fèves sont musicales (12 dans la confiserie du Bas et autant dans celle du Haut).
Inaugurée l’année passée à Neuchâtel uniquement, cette action a pour but de permettre à un public de tout âge, en particulier des enfants, de découvrir la musique symphonique.

Des bulles d’opéra pétillantes

La période des fêtes se prête aussi à des escapades musicales au-delà du canton. Suggestions:

«La chauve-Souris» à Lausanne: Signée Adriano Sinivia, l’opérette de Strauss (photo sp) pétille à l’Opéra de Lausanne avec une magnifique distribution, dont Eleonore Marguerre (Rosalinde) et Björn Bürger (Dr Falke). Les 23, 27, 28, 30 et 31 décembre, http://www.opera-lausanne.ch
Cendrillon à Bienne: L’opéra-bouffe de Rossini, «La Cenerentola», variante de Cendrillon, est à l’affiche du Théâtre municipal de Bienne (rue du Bourg 19). Mise en scène d’Andrea Bernard avec l’Orchestre symphonique Bienne Soleure et le chœur d’hommes du Théâtre lyrique. Les 27 et 31 décembre à 19h30. https://www.tobs.ch
Tenue de soirée de rigueur à Genève: Concert de gala pour Nouvel An au Victoria Hall de Genève avec le Kodály Philharmonic Orchestra, dirigé par Henry Hao An Cheng. Le 31 décembre à 20h, nic Orchestra, dirigé par Henry Hao An Cheng. Le 31 décembre à 20h, billetterie-culture.ville-ge.ch

«La Chauve-Souris» de Johann Strauss à l’Opéra de Lausanne


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SociétéLes acteurs de la nuit neuchâteloise s’unissentLes acteurs de la nuit neuchâteloise s’unissent

VinsAlain Gerber remporte le prix «Ambassadeur» de la Sélection neuchâteloiseAlain Gerber remporte le prix «Ambassadeur» de la Sélection neuchâteloise

ParitéLa Ville de Neuchâtel garantit l'égalité salarialeLa Ville de Neuchâtel garantit l'égalité salariale

MusiqueNeuchâtel: feu vert pour le Festival d’été de la collégialeNeuchâtel: feu vert pour le Festival d’été de la collégiale

SantéAu Landeron, l’eau est potable malgré une odeur et un goût nauséabondsAu Landeron, l’eau est potable malgré une odeur et un goût nauséabonds

Top