02.08.2015, 19:43

A huit ou à moins, mais fusionnons!

chargement

«Il y a trois ou quatre ans, le mot fusion était encore tabou. Aujourd'hui, les communes se demandent avec qui fusionner.» En charge de la politique d'agglomération de la Ville de Neuchâtel, le conseiller communal Pascal Sandoz a résumé ainsi, hier, l'état d'esprit qui a guidé, lundi soir, la réunion, entre les conseils communaux de huit localités du Littoral neuchâtelois, soit Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche, Enges, Hauterive, Peseux, Saint-Blaise, La Tène et Valangin.

Le vocabulaire a ici son importance: les participants ont créé un «comité de pilotage», terme qui sent à plein nez la fusion intercommunale. L'objectif de ce comité a la même odeur: réaliser une «étude stratégique». Elle devra, dit le communiqué publié hier par les participants, identifier «les bases d'un projet de société commun pour tout ou partie des huit communes». «Il s'agit bien de créer une nouvelle commune», décrypte l'administrateur communal de Corcelles-Cormondrèche Pierre Muhlemann.

Mais les contours de la nouvelle commune ne sont pas encore dessinés. D'abord parce que Hauterive, Enges, Saint-Blaise et La Tène ont par ailleurs engagé un processus de fusion avec les autres communes de l'Entre-deux-Lacs et qu'elles laissent, pour l'instant, leur choix ouvert. Pour sa part, Valangin collabore actuellement avec le Val-de-Ruz et avec Neuchâtel.

Ensuite pour une question de méthode: le comité de pilotage devra analyser, pour chaque commune, «les avantages et les inconvénients d'une fusion». Il n'est donc, a priori, pas certain qu'il préconise une fusion à huit comme la meilleure option pour tout le monde.

Le comité de pilotage devra aussi se pencher sur des aspects institutionnels, en particulier sur une proposition de «démocratie de proximité» présentée par Corcelles-Cormondrèche et ouvertement inspirée de la fusion entre Lugano et ses communes limitrophes.

«La nouvelle commune serait toujours dirigée par un conseil communal et un conseil général», explique l'administrateur de Corcelles-Cormondrèche. «Mais elle comprendrait aussi des quartiers, avec, pour chacun d'eux, un conseil local au pouvoir consultatif, mais élu par la population. Il pourrait poser des questions à l'autorité communale, lui envoyer des motions et disposer d'une marge financière pour des activités locales relevant des sports, de la culture et des loisirs.»

Dans l'esprit de la proposition, les sept «petites» communes embarquées dans le processus pourraient devenir de tels quartiers. «Mais notre proposition concerne aussi l'actuelle ville de Neuchâtel», relève Pierre Muhlemann.

La Ville de Neuchâtel soutient cette idée dans son principe, sinon dans sa forme. Le conseiller communal Pascal Sandoz souhaite aussi que le processus - entamé par des discussions bilatérales - ne traîne pas: «Il faudrait que les décisions stratégiques soient prises avant l'installation des autorités issues des élections communales de 2012.» /jmp

A huit ou à moins, mais fusionnons!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FestisubLes profondeurs de la planète attendent les visiteurs de FestisubLes profondeurs de la planète attendent les visiteurs de Festisub

ExpositionLe château de Valangin montre les dessous de l’histoireLe château de Valangin montre les dessous de l’histoire

HistoireDécouvrir le révolutionnaire Aimé Humbert sous la yourte de NeuchâtelDécouvrir le révolutionnaire Aimé Humbert sous la yourte de Neuchâtel

ConférenceNeuchâtel: Milko Vuille sur les traces d’une épave à la Galerie YDNeuchâtel: Milko Vuille sur les traces d’une épave à la Galerie YD

EcologieFin du plastique à usage unique: ce qu'en pensent les acteurs neuchâteloisFin du plastique à usage unique: ce qu'en pensent les acteurs neuchâtelois

Ce qu'ils pensent de la fin du plastique

La Ville de Neuchâtel a annoncé sa volonté de faire disparaître le plastique à usage unique de son domaine public dès...

  26.02.2020 19:00
Premium

Top